Search for content, post, videos

Nouvelle vie pour une oeuvre de Gaudí à Barcelone

guell barcelone

Nichés dans le quartier de Pedralbes, les Pavillons de la Finca Güell feront l’objet de travaux de rénovation afin qu’ils retrouvent tout leur éclat. L’oeuvre d’Antoni Gaudí a été reconnue en 1969 bien culturel d’intérêt national.

À Barcelone, nombreuses sont les oeuvres d’Antoni Gaudí. Le célèbre architecte a marqué la capitale catalane à travers des monuments comme la Sagrada Familia ou le parc Güell. D’autres plutôt méconnus du grand public sont peu à peu mis en valeur. Après la Casa Vicens il y a quelques mois, c’est au tour du Pavillon Güell d’être rénové. Cet ensemble de bâtiments et jardins a été construit entre 1884 et 1887, avenue de Pedralbes. Il s’agissait d’une commande du riche industriel Eusebi Güell pour y établir sa maison de campagne. Le lieu est surtout connu pour sa grille en fer très travaillée, qui symbolise le dragon Ladon, gardien du jardin des Hespérides dans la mythologie grecque.

La première phase des travaux débutera à l’automne de cette année et le lieu restera ouvert au public. Le Plan de Réhabilitation des Pavillons de la Finca Güell, qui appartient à l’Université de Barcelone (UB), a été approuvé en 2016 et prévoit une récupération progressive de ce trésor moderniste. La rénovation commencera par la création d’une nouvelle porte d’accès, afin de libérer l’entrée par la porte du Dragon, qui est très empruntée par les touristes. Elle se situera à l’angle de l’avenue de Pedralbes et de la George Collins et formera une continuité harmonieuse du mur original créé par Gaudí. Une cabine pour effectuer le contrôle des visites sera également installée.

Embellir et offrir de la visibilité

Pour mettre plus en valeur ces pavillons modernistes, la transformation passera également par une meilleure visibilité de l’intérieur depuis la rue, afin que les passants puissent déjà admirer l’oeuvre de Gaudí. Le plan prévoit également de fonder un petit espace d’exposition destiné à la promotion et à la diffusion de l’offre culturelle en relation avec Gaudí et la route du modernisme à Barcelone.

Cette première phase de travaux devrait coûter 102.311,56 euros au total, une partie du financement viendra des recettes des entrées des visiteurs. Josep Vilalta, délégué à l’Université de Barcelone, explique “que la difficulté de la rénovation est de la faire comme si c’était Gaudí qui l’effectuait, c’est-à-dire avec les mêmes matériaux qu’à l’époque, on ne peut pas utiliser de nouveaux”. D’ici 2024, les écuries, le parc et le lavoir seront également rénovés.