Search for content, post, videos

Barcelone : le grand kiff des rappeurs français

Barcelone : passage incontournable du rap français. 

Alpha Wann et Caballero : Barcelone

Alpha Wann, le grand pote de Nekfeu avec qui il posait au sein du groupe 1995, est venu dans la capitale catalane pour tourner son clip qui porte tout simplement le nom de Barcelone sur l’album  . Une collaboration avec le belge Caballero qui est un Barcelonais d’adoption depuis quelques années.

Lacrim : chaos

En mars 2015, Lacrim est condamné à 3 ans de prison, ses empreintes ayant été relevées sur des kalachnikovs qu’il aurait utilisé pour tourner son clip Viens je t’emmène. Lacrim ne se présente pas à son procès. Il part alors en cavale au Maroc et en Espagne, c’est dire si il connait bien Barcelone. Plus tard, Lacrim se livrera finalement aux forces de l’ordre françaises et passera un an en détention. La rumeur dit que Lacrim est encore propriétaire d’une maison à Barcelone, ce que semble confirmer les paroles du son “Chaos” : “le soir je dîne à Barcelone, à l’aube j’suis à Marseille”.

Guizmo : Dis-moi

Le rappeur parisien est lui aussi venu tourner le clip “Dis-moi” à Barcelone. La frontière entre la Catalogne et la France qui avait été ravagée par un incendie a aussi servi de lieu de tournage pour le morceau. Des images ont également été tournées dans le quartier gitan de Perpignan.

Georgio : A l’ombre du Zénith

Georgio qui s’est attiré une certaine notoriété en 2016 avec le son “la terre je la dévore” semble déprimé à l’idée de vivre à Paris et non pas dans la capitale catalane. Dans le titre “A l’ombre du Zénith”, il précise “Le visage triste, j’veux quitter Paris pour Barcelone”.

Bonus Track : Ecouter Equinox Radio Raval, 100% rap en direct de Barcelone

Pour écouter Equinox Radio Raval sur votre mobile, telecharger l’appli Android et Ios en cliquant ici