Search for content, post, videos

Les différences entre l’apéro français et espagnol

L’apéro correspond à un moment sacré. En France comme en Espagne, l’apéritif respecte certains codes. Voici les différences.

Les Français qui vivent à Barcelone sont quasi unanimes: l’apéro reste une institution. Il y a toujours un prétexte pour en improviser un. Par définition, l’apéritif correspond à une boisson servie avant le repas. Ce vocable vient du latin “apertivus”, dérivé de “aperire”, qui signifie “ouvrir”. L’origine de l’apéro remonterait à la Rome Antique. Les Romains dégustaient un verre de vin au miel avant le repas. Au Moyen Âge, c’était des boissons à base de plantes qui avaient des vertus thérapeutiques. La pratique a traversé le temps et l’Europe pour désormais faire partie intégrante du quotidien, en France comme en Espagne.

Pourquoi et à quel moment?

Que ce soit en semaine après une journée de travail, le week-end ou en vacances, ce moment convivial trouve toujours sa place dans un emploi du temps chez les Français. Concernant l’heure, les avis divergent. Si certains diront qu’il est aux alentours de 19h, d’autres diront c’est plus tôt ou plus tard. Selon une étude du Syndicat des apéritifs à croquer menée de juillet 2016 à janvier 2017, 89,3 % d’entre eux organisent régulièrement un apéritif.

En Espagne, le constat est le même: il n’existe pas de règles strictes ni d’heure précise. Toutes les raisons sont bonnes. Dans les deux cas, il ne faut pas oublier de trinquer. Les Français tiennent beaucoup à le faire les yeux dans les yeux.

Qu’est-ce qu’on boit?

Du côté de l’apéro français il y en a pour tous les goûts. Le traditionnel pastis est de mise, mais aussi des boissons comme le kir ou le martini. Le vin et la bière peuvent s’inviter également. La liste est plutôt longue. En Espagne, l’apéro se fait plutôt autour d’une bière, d’une clara ou d’un vermouth, très populaire à Barcelone.

Qu’est-ce qu’on mange?

En règle générale, grignoter durant l’apéro ouvre l’appétit. Pour le français, il peut être accompagné de cacahuètes, chips, olives ou saucisson. Certains apprécieront partager une planche de fromages ou de charcuterie. Aujourd’hui, il se décline et apparaît aussi sous la forme d’un apéritif dinatoire. Les Français recoivent chez eux en préparant des petits plats à partager.

Durant l’apéro espagnol, il est courant de débuter par des olives. Il faut savoir que les chips et les fruits secs sont aussi appréciés selon une étude de l’association d’amuse-gueules. En Espagne, l’apéritif peut dériver pour “tapear”, c’est-à-dire partager quelques tapas, comme des patatas bravas ou du jambon, ou des pintxos.