Search for content, post, videos

5 gestes à adopter pour être plus écolo à Barcelone

Barcelone offre la possibilité de devenir plus écologique grâce à plusieurs initiatives. Voici quelques réflexes pour (enfin) savoir comment s’y prendre.

Depuis plusieurs années, la conscience écologique ne cesse de grandir auprès des villes et de leurs habitants. Barcelone n’échappe pas à la règle en mettant en place des mesures pour respecter l’environnement. Que ce soit pour faire baisser le taux de pollution ou inciter au recyclage en installant des conteneurs, les actions se multiplient.

Tout d’abord, pour adopter des gestes écologiques au quotidien, il faut connaître les 4 “R” et les garder à l’esprit: réduire, réutiliser, réparer et recycler. Réduire se traduit par éviter la surconsommation et se concentrer sur l’essentiel, réutiliser à acheter de l’occasion et à offrir une seconde vie à ses objets, réparer à remettre en état plutôt que d’acheter du neuf et recycler à trier au maximum ses déchets.

Shopping de seconde main

À Barcelone, plusieurs boutiques vendent des vêtements d’occasion. Des tonnes de vêtements sont jetés par an dans le monde, alors plutôt que de contribuer au gaspillage textile on se tourne vers ce type de magasin. Avec sa façade de couleur verte, Humana est devenu une référence. Il en existe huit répartis aux quatre coins de la capitale catalane. Les petits prix proposés permettent de faire de bonnes affaires et contribuer au bon fonctionnement du système. À l’inverse, il est également possible de donner des vêtements plutôt que de les mettre à la poubelle.

Alimentaire zéro déchet

En Espagne, chaque habitant produit 466 kilos de déchets par an. Pour les réduire, il est possible de faire ses courses dans des épiceries sans emballage. Gra de Gracia possède trois boutiques à Barcelone. Les habitants sont invités à emmener leurs propres bocaux afin qu’ils les remplissent eux-mêmes des aliments en vente, comme de pâtes, noix ou muesli. Depuis quelques mois, Yes Future dans le quartier de Sant Antoni propose le même concept. Le lieu se caractérise par son large choix de produits alimentaires mais aussi ménagers.

Réduire le plastique

En plus des produits alimentaires, il est préférable de minimiser au maximum l’utilisation d’emballages plastiques dans tous les domaines. Si à Barcelone, l’eau du robinet n’est pas très appréciée, il est possible de la filtrer pour éviter d’acheter des bouteilles d’eau. Plusieurs méthodes existent: des filtres qui se posent directement sur le robinet ou des carafes filtrantes.

Pour transporter ses fruits et légumes, il est préférable de privilégier un tote bag en toile ou de réutiliser des sacs de courses. Dans les bars et restaurants, il est mieux de refuser les pailles. Une simple paille correspond à un autre élément en plastique qui, en apparence, à l’air inoffensif. Pourtant, les pailles peuvent mettre plusieurs décénnies voire des siècles avant de se détruire complètement selon Life Out of Plastic (L.O.O.P).

Le plastique représente une véritable menace pour la faune marine. Selon Greenpeace “un million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année de l’ingestion de plastiques.”

Ne plus jeter ses mégots par terre

Outre les effets néfastes du tabac sur la santé, il en a également sur la planète. Un mégot met douze ans pour se décomposer dans la nature. Il est estimé que huit millions de mégots sont jetés par minute à travers le monde. À Barcelone, le mouvement No más colillas en el suelo combat ce fléau en sensibilisant les habitants et pouvoirs publics, mais aussi en organisant des ramassages les samedis matins dans des lieux incontournables de la ville.

Se déplacer en vélo ou à pied

Pour inciter les habitants et touristes à privilégier les déplacements en vélo, la municipalité créé de plus en plus de pistes cyclables. Les Barcelonais peuvent aussi souscrire un abonnement annuel au bicing, le service municipal de location de vélos.