Search for content, post, videos

Le décalogue de la troisième Catalogne

L’écrivain catalan Andreu Claret écrit depuis des mois ses “chroniques de Catalogne” qui décortiquent sous une fine plume la politique catalane . Equinox  publie les meilleures feuilles.

Dans les derniers jours, des propositions que nous pourrions nommés la Troisième Catalogne ont surgit. (Les deux dernières : Proleg, promu par Amat, Botella, Subirats, et d’autres, et Politica&Prosa,  par un groupe de journalistes catalans).
Ils sont motivés par ceux qui critiquent, à la fois , par des effets pervers qu’ont eu la fermeture de la droite espagnole par rapport aux exigences de la majorité de la société catalane, et la proclamation unilatérale qui mène nulle part d’une  partie de l’indépendantisme.

Jusqu’à récemment, ces audaces sont tombées dans l’oreille d’un sourd. Elles étaient vu  comme des désirs puérils et inopérants ou comme actes de trahisons. Cependant, aujourd’hui ils constituent, joint à d’autres activités (Portes Obertes del Catalanisme, Federalistes d’Esquerres, Debats del Macaya, etc…), un ensemble prometteur de suggestions pour trouver une alternative raisonnée a la crise institutionnelle que vivent la Catalogne et l’Espagne.

Et pour surmonter l’égarement dans lequel vit la bonne partie de la société catalane.

Ils manquent (pour le moment) de transcendance politique, mais ils ne le prétendent pas non plus, parce qu’ils sont nés dans la société. Après avoir lu leurs textes et écouter leurs promoteurs, je me suis permis de résumer leurs idées qu’ils partagent dans une sorte de décalogue. (La responsabilité du résumé est seulement la mienne, bien sûr). Ce n’est pas plus que ça : une liste de 10 audaces pour encourager le débat. Vous me direz s’il manque quelque chose (et c’est sur). Ou si c’est trop. La voici :

1.    Reconnaître la légitimité et le droit d’expression de toutes les idées politiques.
2.    Récupérer la neutralité des institutions, et revenir à l’agenda social.
3.    Accepter l’ordre constitutionnelle en vigueur comme cadre de l’action politique.
4.    Demander le transfert en Catalogne des prisonniers indépendantistes et demander leur liberté.
5.    Avancer vers la pluri nationalité de l’État (fédéral ?) et, en attendant, convenir d’un nouveau financement.
6.    Garantir le pluralisme de tous les médias publics.
7.    Préserver les principes d’inclusion et de liberté de l’école publique catalane.
8.    Assumer la diversité de la société catalane et garantir sa cohésion.
9.    Promouvoir les échanges, le dialogue et la connaissance mutuelle avec le reste de l’Espagne.
10.  Demander l’amnistie pour les leaders indépendantistes s’ils sont condamnés.