Search for content, post, videos

Les responsables indépendantistes incarcérés de retour en Catalogne

Une partie des anciens ministres du gouvernement de Carles Puigdemont et les deux leaders associatifs arriveront dans les prochaines heures sur le sol catalan.

Les membres de l’ancien gouvernement de Carles Puigdemont, l’ex-présidente du parlement et les responsables associatifs seront bientôt placés dans des prisons locales. Incarcérés pour la plupart depuis le mois de novembre suite à la déclaration d’indépendance, les prisonniers ont obtenu le feu vert du ministère de l’Intérieur espagnol et du juge instructeur de l’affaire Pablo Llarena pour se rapprocher de leur famille.

Toujours poursuivis pour rébellion et risquant 30 ans de prison, les chefs catalans continueront d’être placés en détention préventive jusqu’à leur procès qui aura lieu à l’automne prochain.

L’ancien vice-président Oriol Junqueras, l’ex-ministre des Affaires étrangères Raül Romeva et les deux responsables associatifs Jordi Cuixart et Jordi Sànchez dormiront désormais dans la prison de Lledoners à Sant Joan de Vilatorrada, à une heure au nord de Barcelone. L’ancienne présidente du Parlement catalan Carme Forcadell et l’ancienne ministre de la Famille dans la prison de les Basses à Figueres, commune proche de la frontière française.

Le transfert aura lieu dans les prochaines heures, les détails ne sont pas communiqués pour des raisons de sécurité. Les prisonniers pourraient faire une halte à la prison de Saragosse pour y passer la nuit et ainsi brouiller l’heure d’arrivée en Catalogne afin d’éviter blocages et manifestations.

Les prisons sont gérées par le gouvernement catalan, les détenus pourront donc s’attendre à une relative amélioration de leurs conditions d’incarcération.