Search for content, post, videos

L’aéroport de Barcelone se prépare aux grèves de l’été

Des grèves pourraient être convoquées cet été par les contrôleurs aériens et les pilotes. L’aéroport Barcelone-El Prat se prépare déjà aux éventuelles perturbations.

Les grèves sont connues pour créer de véritables chaos dans les aéroports. Lors de périodes d’affluence, comme Noël ou les vacances d’été, il n’est pas rare que les infrastructures doivent faire face à des grèves convoquées par les différents syndicats. En ce début du mois de juillet, l’aéroport Barcelone-El Prat craint des journées difficiles dans les prochaines semaines. Les éventuels retards et annulations de vols entachent sérieusement la réputation du lieu. Ainsi, Sònia Corrochano directrice de l’aéroport de Barcelone a annoncé qu’un plan était en préparation pour limiter les conséquences sur les voyageurs en cas de grève.

Toutefois, elle a expliqué que les grèves des pilotes et contrôleurs aériens ne sont pas encore d’actualité. Les contrôleurs aériens de Gavà avançaient qu’ils pourraient faire grève cet été, mais ils seraient déjà en train de négocier avec le nouveau gouvernement espagnol. La directrice a également montré son soulagement que les grèves des contrôleurs aériens de Marseille ne soient plus convoquées. Celles de ces derniers mois étaient un problème de taille pour l’infrastructure barcelonaise puisqu’une grande partie des routes passent par ce point français.

Manque de personnel

Le chaos de l’été 2016 provoqué par Vueling est encore dans les esprits. On ne comptait plus les vols retardés et annulés à l’aéroport de Barcelone, en raison d’un manque de personnel et de mauvaises planifications de vols. En avril dernier, l’Union Syndicale des Contrôleurs Aériens (USCA) ne cachait pas son inquiétude. Pour le syndicat, la hausse du nombre de vols et la création de nouvelles routes à l’aéroport Barcelone-El Prat aurait du s’accompagner d’un recrutement important de personnel. Les retards seraient donc inévitables cet été en raison du manque de contrôleurs aériens. Si ces prévisions ne révèlent vraies, les voyageurs devront s’armer de patience.