Search for content, post, videos

[REPORTAGE] Ces Français de Barcelone qui regrettent la France le temps du Mondial

Soleil, plage, terrasse: Barcelone offre en été tout ce dont peut rêver un expat. Pourtant de nombreux Français regrettent de ne pas être au pays. L’ambiance de la Coupe du Monde en France leur manque.

Photos: Paris-Taxi & OG

L’Equipe de France de football joue vendredi à 16h son quart de finale de Coupe du Monde contre l’Uruguay. L’occasion en cet fin d’après-midi de chanter de nouveau la Marseillaise et de vibrer sur les exploits de Griezmann ou Mbappé.


Lire aussi : Où voir le match France-Uruguay à Barcelone


Pourtant, c’est avec un pincement au cœur que certains Français vivant à Barcelone encourageront leurs favoris. Comme Cloé, venue de Troyes avec sa meilleure amie pour un effectuer un stage à Barcelone. “Nos copains nous manquent. Chez moi on a l’habitude de voir les matchs chez les uns chez les autres. C’est l’occasion d’être vraiment nous-mêmes. Là on n’a pas la télé alors on sort dans des bars. C’est vraiment différent que de le voir dans son salon avec ses proches.”

Pas de barbecue à BCN

C’est ce que pense aussi Julie, chargée de comptes dans une société d’assurances: “ça me fait bizarre de ne pas regarder le Mondial avec mes amis et ma famille. Là-bas on fait des barbecues les jours de matchs et ça me manque. Je ne suis pas trop le foot d’habitude mais pour la Coupe du Monde je suis à fond parce qu’il y a une bonne ambiance. Tout le monde est pour le même pays!”

Son amie Virginie considère au contraire qu’il y a beaucoup d’avantages à vivre le Mondial à Barcelone: “Il y a plein d’endroits pour voir les matchs, plein de bars, certains même qui sont exclusivement pour les Français. Pour le match contre le Pérou, je suis allée au bar avec des amis et on a sympathisé avec un autre groupe. Il n’y a que le football pour rassembler les gens comme cela, cest génial!”

Sans drapeaux ni klaxons

Certains garçons aussi sont déçus de ne pas être en France. Comme Andy, qui s’attendait à plus d’ambiance en ville pendant les matchs: “peut-être que je ne suis pas allé dans les bons endroits, mais je n’ai pas vu beaucoup de vrais supporters qui crient ou qui chantent.”

Le fait que la Coupe du Monde n’enthousiasme pas l’ensemble des Barcelonais y est certainement pour beaucoup. Les indépendantistes ne se reconnaissent pas dans la sélection espagnole ni dans cette compétition à laquelle, selon eux, ils ne participent pas. Louis-Antoine le regrette: “il y a beaucoup de nationalités différentes donc c’est encore plus particulier. On peut croiser des Colombiens, des Argentins, des Espagnols, des Allemands qui vont dans un bar supporter leur équipe. D’un côté c’est super, mais d’un autre c’est moins bien quand on est chauvin comme moi. J’aime bien voir beaucoup de gens avec les drapeaux bleu-blanc-rouge les jours de matchs.”

“Ils arrivent seuls et repartent comme de vieux amis”

Benjamin, gérant du Paris-Taxi, un bar français de Barcelone, connait bien ce sentiment: “souvent nos clients viennent seuls voir le match. Mais au fil de la rencontre ils connaissent du monde et à la fin ils discutent avec ceux qu’ils ne connaissaient pas deux heures avant comme s’ils étaient de vieux amis.”

Plusieurs centaines de Français se sont rassemblés dans différents endroits de Barcelone pour voir France-Argentine samedi dernier. Ils seront sûrement au moins autant vendredi pour aider les Bleus à se qualifier en demie-finale, la première depuis 2006.