Search for content, post, videos

Un Français ment moins quand il parle espagnol

Selon une récente étude, en partie réalisée à Barcelone, les personnes sont plus honnêtes lorsqu’elles s’expriment dans une langue étrangère. Une analyse qui s’applique aux Français quand ils parlent en espagnol ou en catalan.

Pour vérifier l’honnêteté de quelqu’un, il faudrait lui parler dans une autre langue. Cette affirmation est le résultat d’une étude réalisée par des scientifiques en simultané dans plusieurs pays: Espagne, États-Unis ou Israël. L’objectif de cette enquête était de comprendre si les personnes sont plus ou moins honnêtes quand elles parlent dans une langue étrangère, plutôt que dans leur langue maternelle. Albert Costa, chercheur et coauteur de l’étude, a expliqué au journal La Vanguardia que “dans un contexte de langue étrangère les personnes ont tendance à moins mentir que dans leur langue”.

Barcelone a accueilli l’un des quatre groupes de personnes qui ont été étudiés. 185 participants devaient avoir deux prérequis: l’espagnol comme langue maternelle et parler anglais. Une partie a effectué le test en espagnol et l’autre en anglais. Tous ont dû réaliser un examen plutôt surprenant. Tour à tour, chaque personne devait entrer seule dans une chambre, qui n’était pas équipée de caméra ou de système d’enregistrement. Elles devaient lancer un dé et révéler le numéro en sortant de la chambre. Les participants savaient juste qu’ils pouvaient récupérer le nombre indiqué en euros.

Moins d’émotions dans une langue étrangère

“Seule la personne concernée connaît le numéro, nous nous le saurons jamais. Normalement, il devrait y avoir une distribution plus ou moins homogène du nombre de numéros” a précisé Albert Costa. Ainsi, il y a eu plus de numéros 6 et 5 qui sont sortis lorsque les personnes s’exprimaient dans leur langue maternelle. Pour le chercheur, l’explication serait dans l’émotion. Une personne prend plus le temps d’analyser lorsqu’elle s’exprime dans une autre langue, en se disant “mentir ce n’est pas bien” car elle est moins émotive. A cette raison, s’ajoute également que le processus est plus long pour parler dans une seconde langue, ainsi la pulsion de mentir est freinée.