Search for content, post, videos

Une agression contre un journaliste dans la manifestation contre les rubans jaunes à Barcelone

Le débat indépendantiste se cristallise depuis quelques mois autour des rubans jaunes. Symboles de lutte pour la libération des responsables séparatistes incarcérés, les rubans sont devenus une offense pour les unionistes qui s’organisent pour les retirer de l’espace public. 

L’ambiance est lourde ce début de soirée orageux de fin août. Le parti Ciutadans a convoqué une manifestation pour protester contre l’agression d’une femme ayant enlevé des rubans jaunes samedi au parc de la Ciutadella. Lidia, d’origine russe, a été violentée alors qu’elle jetait les rubans dans une poubelle, lors d’une balade en famille. Transportée immédiatement à l’hôpital, elle a eu le nez cassé et de multiples contusions.

Plusieurs représentants du Partido Popular et de l’association unioniste Societat Civil Catalana se sont joints à l’initiative d’Albert Rivera et Inès Arrimadas, et un peu plus d’un millier de personnes s’était rassemblé ce mercredi soir dans le parc du parlement. Sous le slogan “pour le vivre ensemble contre la violence”, de nombreux manifestants sont venus avec leurs drapeaux espagnols.

“TV3 dehors”

Mais l’ambiance s’est tendue lorsqu’un journaliste de TeleMadrid a commencé à être bousculé par la foule aux cris de “TV3 dehors” (il a visiblement été confondu avec un collègue de la chaîne catalane) avant de recevoir quatre coups de poing. Il a été évacué par la police catalane, accueillie à son tour par des slogans “Mossos dehors”.

La direction de TeleMadrid a confirmé l’agression de son collaborateur et les images de l’incident, tournées par d’autres journalistes sur place, ont été mises à disposition de la police. Ciudadanos a immédiatement condamné l’agression, perpétrée selon le parti par “un infiltré d’un groupe radical extérieur à l’organisation de Cs”.