Search for content, post, videos

Barcelone possède une densité supérieure à Tokyo, Delhi et New York

Avec près de 16.000 habitants au kilomètre carré, la capitale catalane est la grande ville affichant la deuxième densité la plus importante d’Europe, juste après Paris.

Coincée entre la mer d’un côté et le Tibidabo de l’autre, victime de son succès économique qui a vu arriver une première vague d’immigrés espagnols puis des immigrés du monde entier, Barcelone entasse ses habitants comme elle peut. Résultat : une densité record, supérieure à Tokyo, Delhi, New York, Hong Kong ou encore Londres.

Avec 15.750 habitants au kilomètre carré (chiffres Mairie de Barcelone), elle est seulement dépassée en Europe par Paris et ses près de 21.000 habitants au kilomètre carré. Bien plus condensée que la plupart des grandes villes occidentales, Barcelone possède très peu d’espaces verts et grands parcs, tandis que ses immeubles n’ont cessé de croître, parfois de manière assez anarchique.

Les quartiers qui observent la densité la plus importante sont, dans l’ordre, Sants-Badal, el Camp d’en Grassot i Gràcia Nova, Navas, el Camp de l’Arpa del Clot,  la Sagrada Familia, Sant Antoni, Vilapicina, el Baix Guinardó, la Nova Esquerra de l’Eixample et le Raval tandis que le quartier le plus aéré est sans surprise celui de Vallvidrera, el Tibidabo i les Planes.

L’Espagne, plus forte densité européenne

Mais Barcelone n’est pas une exception en Espagne. Le pays compte en effet la densité la plus importante d’Europe si on la calque sur ses zones habitées. Calculée uniquement sur sa superficie, la péninsule compte 93 habitants au kilomètre carré. Mais selon la chercheuse Alista Rae de l’université de Sheffield, il est plus pertinent d’étudier cette densité sur la surface habitée. Or, selon une récente étude, seule 13% de la superficie du pays est habitée, ce qui ramène à une “densité vécue” de 737 personnes au kilomètre carré.

Pas étonnant donc que les villes espagnoles paraissent si peuplées et si compactes. Certaines municipalités dépassent ainsi la densité barcelonaise, comme L’Hospitalet de Llobregat (20.000 hab/km carré) ou encore Santa Coloma de Gramanet (17.000 hab/km carré). Madrid en revanche se situe à environ 5000 habitants au kilomètre carré.