Search for content, post, videos

Pour ses 135 ans, la Chambre de Commerce française de Barcelone appelle à la stabilité politique

Plus de 300 personnes ont assisté jeudi 13 septembre au 135e anniversaire de la CCI française de Barcelone organisé dans le décor moderniste de l’Hospital Sant Pau.

“Nous exigeons de la part de l’ensemble de la classe politique une meilleure intelligence collective, une capacité d’écoute et de dialogue, et surtout de la stabilité, éléments-clés pour le bon développement des entreprises”. Paule Celma, nouvelle présidente de la Chambre de Commerce française de Barcelone, ne mâche pas ses mots. Il faut dire que la crise politique de l’automne dernier est encore sur toutes les lèvres et dans tous les esprits, et que la CCI française, qui se présente comme une référence de l’investissement en Catalogne avec 450 entreprises pesant 56 milliards d’euros et 128.000 employés, a été particulièrement active pour rassurer et informer les décideurs étrangers.


Lire aussi : Paule Celma, première femme présidente de la CCI française de Barcelone


La maire de Barcelone Ada Colau, présente pour la première fois à une réunion de cette institution française, a reconnu que ce fut “une année compliquée” et a remercié la Chambre pour son rôle dans le dynamisme économique de la région. Elle a également souligné l’amitié qui lie Barcelone à Paris, notamment depuis que les deux villes sont gouvernées par des mairesses, et félicité la CCI d’avoir aussi élue une femme à sa tête, pour la première fois en 135 ans. “Barcelone vous aime et Barcelone continuera à vous aimer” a-t-elle finalement lancé au parterre de personnalités françaises.

Invités de marque

Politiques, directeurs d’institutions, entrepreneurs et cadres dirigeants, tout le gratin français était réuni hier soir dans la cour intérieure de l’ancien Hôpital Sant Pau, joyau du modernisme barcelonais. En première ligne la députée Samantha Cazebonne, le consul général Cyril Piquemal, le directeur du Lycée français de Barcelone Dominique Duthel mais aussi des dirigeants de grandes sociétés comme Jean-Philippe Paré (Danone), Laurent Paillassot (Orange), Patrick Gaonach (Schneider Electric) et Boris Darceaux (Air France KLM).

Le monde de l’entreprise catalan était pour sa part représenté par de nombreux dirigeants, le président de la Chambre de Commerce de Barcelone Miquel Valls, et ceux des principales organisations patronales Joaquim Gay de Montellà (Foment) et Josep Gonzalez (PIMEC).