Search for content, post, videos

La startup française Papernest s’installe à Barcelone et crée 150 emplois

L’entreprise parisienne a inauguré la semaine dernière à Barcelone son premier bureau à l’étranger. La startup a déjà recruté 50 collaborateurs et envisage de créer entre 80 et 115 postes supplémentaires en 2019.

Murs blancs, cloisons transparentes, parquet, terrasse en teck avec tables et plantes vertes, les nouveaux locaux de Papernest s’étendent sur 1200 mètres carrés dans le quartier de Sants et remplissent tous les critères de l’espace de travail nouvelle génération. “Nous voulons que les employés se sentent bien pour travailler, qu’ils ne soient pas les uns sur les autres” nous explique pendant la visite la responsable de communication Léocadie Brothier.

Créée en 2015, la startup Papernest a réussi une belle envolée, passant de 2 à 150 employés en trois ans. Le concept : un accompagnement complet du déménagement incluant résiliations, souscriptions, gestion des nouveaux contrats du logement ou encore redirection du courrier. Un service innovant et très bien accueilli en France, que les dirigeants de Papernest veulent désormais proposer en Espagne. “Depuis Barcelone, nous allons gérer une partie des opérations françaises, mais surtout attaquer le marché espagnol, qui est assez similaire à la France pour notre secteur” indique le co-fondateur Benoît Fabre.

Barcelone, ville attractive pour les employés

L’entreprise compte déjà 50 employés à Barcelone, majoritairement français. Elle compte recruter entre 80 et 115 personnes supplémentaires au cours de l’année 2019, également en majorité francophones mais aussi hispanophones, avec des profils plutôt commerciaux, business development et service client. “Barcelone a été privilégiée pour installer notre premier bureau à l’étranger car c’est une ville attractive, où l’on peut déjà trouver des profils qualifiés de nombreuses nationalités différentes, mais aussi où l’on peut facilement faire venir de nouveaux employés, poursuit Benoît Fabre, c’est toujours plus simple de convaincre un développeur russe de venir vivre à Barcelone qu’à Paris!”

Le co-fondateur de Papernest s’étonne aussi de l’accueil qu’il a reçu dans la capitale catalane, tant des institutions à travers notamment l’agence de développement ACCIÓ que de la communauté française sur place, via la French Tech, Ubifrance et les multiples réseaux francophones à travers la ville. “Tout a été très facile” conclut, ravi, le jeune chef d’entreprise.