Search for content, post, videos

À Barcelone, les lumières de Noël ne brillent pas cette année

Comme chaque année, les lumières de Noël prennent place à Barcelone pour les fêtes. Commerçants et habitants ne cachent pas leur déception face à des décorations jugées répétitives ou absentes, comme sur l’avenue Diagonal.

“Barcelone ne brille plus pour Noël” , le constat est sans appel pour plusieurs habitants. Dans la capitale catalane les lumières de Noël, inaugurées le 22 novembre dernier, ne font pas l’unanimité. Des Barcelonais affirment que ces illuminations sont ennuyeuses. Sur la Rambla, les oiseaux font à nouveau leur apparition. Du côté de l’Eixample, peu de changements aussi par rapport aux années précédentes. Quant à l’avenue Diagonal, un des axes majeurs de la ville, aucune lumière à l’horizon. Ainsi, malgré plus de 100 kilomètres d’illuminations cette année, l’engouement n’est pas là. Pour Gabriel Jené président de Barcelona Oberta, l’association qui regroupe les principaux axes commerciaux de la ville, la féerie de Noël semble être un lointain souvenir dans la capitale catalane.

Il confiait à nos confrères de La Vanguardia que “c’est le résultat d’un système qui laisse tout à la bonne volonté des commerçants. De plus en plus de villes profitent des festivités de Noël pour se mettre en avant et nous, nous avons Monsieur Hiver à Sant Martí qui donne la bienvenue. C’est très bien que la mairie amène les attractions dans les quartiers, mais Barcelone mérite autre chose.” Pour le président de l’association des commerçants, cette gestion actuelle par la municipalité empêche le tourisme d’achat. Barcelone sera juste une destination pour le jour de l’An selon lui. Pour Salvador Vendrell, président de la Fondation Barcelona Comerç, tout est question d’équilibre. Les quartiers ont besoin d’activités thématiques, mais le centre-ville de Barcelone doit briller plus.

Un coût difficile à assumer pour les commerçants

À Barcelone, il faut savoir que l’organisation des lumières de Noël s’avère compliquée et onéreuse. La municipalité prend en charge à 100% les illuminations en centre-ville et à 50% dans les autres quartiers de Barcelone. Les commerçants doivent financer le reste. Mais avec l’IVA, la répartition est plutôt de 70% pour une association et 30% pour la mairie selon Àlex Miró, de l’entité Diagonal Barcelona. Il affirmait auprès du journal El País que, dans le cas de l’avenue Diagonal, les 70 commerces devait payer 30.000 euros des 50.000 euros nécessaires à l’installation des lumières et tous ne veulent pas collaborer.

Alors que Barcelone est critiquée pour ses illuminations, d’autres villes espagnoles au contraire se démarquent. Best Destinations réalise chaque année un classement des métropoles européennes ayant les meilleurs illuminations de Noël, grâce aux votes de milliers de touristes. Malaga apparaît en 8e position et Madrid en 14e. Dans la capitale catalane, les lumières brilleront jusqu’au 6 janvier, jour des Rois Mages.