Search for content, post, videos

La fondation Dali menace la série Casa de Papel

La célèbre série, qui met en scène des braqueurs vêtus d’une combinaison rouge et d’un masque blanc rappelant le visage du peintre surréaliste catalan, risque d’être attaquée juridiquement par la Fondation Gala-Salvador Dali.

La Casa de Papel utiliserait sans autorisation l’image du peintre Dali. Son visage et ses grandes moustaches sont représentés sur les masques portés par les personnages qui s’aventurent dans le braquage du siècle sous la direction du personnage El profesor.

La série, d’abord diffusée par Antena 3 puis rachetée par Netflix, connaît un succès fou, et pas seulement dans les pays hispanophones, puisqu’elle est devenue la série la plus regardée en langue non anglaise. Les masques portés par les braqueurs en sont devenus le symbole. Ils sont utilisés pour la promotion et sont portés par les fans. Et pour l’anecdote, le masque a aussi été utilisé lors de réels braquages de banques au Chili et en Argentine.

La fondation Gala-Salvador Dali, fondée en 1983 afin de défendre et de promouvoir l’image du peintre catalan, l’a bien remarqué et a demandé, l’année dernière, des informations sur l’utilisation faite par la série de l’image de Dali. Contactée par Equinox, Imma Parada, responsable communication de la fondation, explique que “le but est de trouver un accord avec les producteurs de la série, et s’il n’y en pas, le recours en justice sera envisagé”. La fondation souhaite régulariser le droit à l’image de Dali, et insiste sur le fait qu’elle souhaite dialoguer avec les producteurs avant tout procès.

Les producteurs se défendent

Maintenant que La Casa de Papel est diffusée sur Netflix, la Fondation Gala-Salador Dali obtiendra plus difficilement victoire. Altresmedia, société de production de la série, explique que la fondation ne leur a jamais imposé une autorisation. De plus, les producteurs affirment que, puisque c’est une caricature de son visage, l’autorisation juridique était inutile. Selon Vancouver, qui produit aussi la série : « Le masque est un modèle qui rappelle Salvador Dali. Mais la moustache telle qu’on la voit peut être portée par n’importe qui, même si c’est bien lui qui l’a popularisée ».

De son côté, Netflix se défend contre toute accusation en disant que le choix du visage de Dali était celui des créateurs de la série. Cela n’empêchera pas de voir apparaître les célèbres masques aux grandes moustaches sur les visages des personnages de la série dans la saison prochaine attendue courant 2019.