Search for content, post, videos

La dernière bouche de métro moderniste de Barcelone

La station d’Urquinaona est la dernière station du métro barcelonais dont a été conservé la bouche de métro originale, un arc en fer forgé de style moderniste imaginé par l’architecte Ballarín au XXe siècle.

Au croisement de la rue Bruc et de la Ronda Sant Pere subsiste la dernière bouche de métro originale. Construite en fer forgé, et dans un style moderniste, elle est le dernier exemplaire des 80 bouches de métro installées à Barcelone dès 1924. À l’époque de la construction du métro par le Gran Metropolitano de Barcelona, toutes les bouches de métro étaient similaires à cette dernière. Elles sont l’œuvre de l’architecte Ballarín dont on peut voir la signature sur l’arc de la station d’Urquinaona.

Au fur et à mesure des années, les structures modernistes se sont abîmées. Et dans les années 70 et 80, la municipalité a décidé de les remplacer peu à peu par des installations plus résistantes et modernes. Même celles qui se trouvaient dans un bon état de conservation ont fini par être remplacées par souci d’unification de l’image des bouches de métro et pour les rendre plus facilement identifiables. De plus, la majorité d’entre elles ne correspondaient pas aux nouvelles lois d’accessibilité et ne permettaient pas l’accès aux personnes handicapées.

Un paradoxe

La ville de Barcelone met en avant le modernisme architectural comme faisant partie de son identité. Ces bouches de métro en fer forgé ont caractérisé le paysage urbain de Barcelone pendant de nombreuses années. Pourtant elles ont toutes été remplacées, ou presque. La dernière bouche de métro d’Urquinaona est représentée sur de nombreuses cartes postales barcelonaise et fait le bonheur des touristes qui la photographie.

Un paradoxe qui fait débat. D’ailleurs en 2009, certains éléments modernistes ont été retirés de la station de métro Liceu, ce qui a relancé le débat sur la conservation du patrimoine historique du métro barcelonais.