L’origine barcelonaise de la Tour Eiffel

Avant d’être parisienne, la Tour Eiffel aurait pu être barcelonaise. Récit.

Gustave Eiffel a construit probablement la tour la plus iconoclaste de son époque.  En 1888 la mode culturelle et architecturale est obsédée par la pierre. C’est aussi le moment de l’exposition universelle de Barcelone, qui va révolutionner la capitale catalane et lui donner son visage actuel. La mairie de Barcelone choisit les projets qui se convertiront en ouvrages architecturaux. Le passeig de Colom et sa statue du navigateur ainsi que la fontaine du parc de la Ciutadella sont déjà validés.

Se présente alors Gustave Eiffel proposant au conseil municipal une gigantesque tour métallique. La mairie trouva le projet étrange, trop cher et irréaliste. A la place de la Tour Eiffel, le consistoire fera ériger par l’architecte Josep Vilaseca i Casanovas l’actuel Arc de Triumf, porte d’entrée de l’exposition universelle qui se tenait dans le parc de la Ciutadella.

Un an plus tard, c’est au tour de Paris de célébrer son exposition universelle. Gustave Eiffel a encore en tête son projet de tour métallique, mais échaudé par le rejet de Barcelone, l’architecte prend les devants pour ne pas essuyer un nouveau refus d’un conseil municipal.

L’architecte dépense alors des fortunes en articles de presse, publicité et relations publiques pour vanter les mérites de son oeuvre. Et ça marche : la maire acheta la Tour Eiffel à la grande colère des Parisiens, qui demandèrent la déconstruction pendant de longues années, accusant l’oeuvre de défigurer Paris. Avant de devenir le symbole national.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales