Search for content, post, videos

À Barcelone, la baisse du tourisme d’affaires inquiète les hôteliers

Le syndicat des hôtels de Barcelone affirme que le tourisme d’affaires baisse depuis quelques années. Plusieurs facteurs expliqueraient cette perte importante.

Les hôteliers tirent la sonnette d’alarme. À en croire les chiffres, Barcelone séduirait de moins en moins les professionnels. En 2014, le tourisme d’affaires représentait 50% de la clientèle des hôtels. En 2018, elle s’élève à seulement 30%. L’équilibre a été perdu.

Plusieurs raisons expliqueraient cette baisse selon Manel Casals du Gremi d’Hotels de Barcelona. “Tout d’abord la hausse croissante du tourisme à Barcelone. Il y a de plus en plus de touristes de loisirs, ils deviennent donc plus nombreux que ceux qui viennent pour affaires” affirme à Equinox le directeur général du syndicat. D’autre part, l’instabilité politique et l’attentat d’août 2017 auraient également provoqué des changements pour le secteur du tourisme d’affaires. Barcelone apparaît moins comme une destination de prédilection.

Une clientèle attractive

Les hôteliers s’inquiètent car les clients qui se rendent dans la capitale catalane pour affaires ont un fort pouvoir d’achat. Manel Casals précise “attention, tous les touristes sont intéressants, mais effectivement les professionnels dépensent. Plusieurs secteurs sont impactés par la baisse de ces touristes, les hôtels, mais aussi les restaurants et les commerces”. De plus, les professionnels séjournent toujours dans des hôtels, ils ne se tournent pas vers d’autres logements touristiques. Contrairement aux vacanciers qui n’hésitent pas à choisir des appartements. Conserver la clientèle professionnelle s’avère indispensable pour les hôteliers barcelonais. “C’est aussi pour cette raison que nous parlons de la diminution, on paye des impôts à la ville, nos établissements apportent quelque chose, nous ne pourrons pas supporter une baisse importante de la fréquentation” confie-t-il.

Pourtant, le directeur du syndicat affirme que les hôtels font le maximum prendre soin de leurs clients et qu’ils se sentent accueillis. Les établissements mettent également tout en oeuvre pour que les entreprises les choisissent pour y faire leur réunion. Toutefois, les perspectives seraient plutôt positives pour 2019. “Je ne sais pas si on va récupérer 50%, mais les chiffres ont l’air stables” conclut Manel Casals.