Search for content, post, videos

“Botellón”, le fléau des beuveries s’étend à tous les quartiers de Barcelone

À Barcelone, des habitants se plaignent des beuveries qui prennent place dans des quartiers en dehors du centre. Des jeunes se réunissent aux bunkers du Carmel ou à Poblenou pour consommer de l’alcool, à tout heure du jour et de la nuit.

En Espagne, le fait de se réunir dans la rue pour boire de l’alcool et écouter de la musique porte un nom: le botellón. Il s’agit d’un véritable phénomène chez les jeunes depuis de nombreuses années. À Barcelone, la loi municipale interdit de consommer de l’alcool sur la voie publique. Pourtant, des rassemblements se tiennent dans des parcs ou sur des places, comme la plaça del Sol à Gràcia. Devenus en quelques années un endroit très touristique de Barcelone, les bunkers del Carmel n’échappent pas à ces beuveries.

Situés sur les hauteurs de la ville, les touristes et Barcelonais souhaitent profiter de ce mirador qui offrent des vues à 360º. Nombreux s’y installent pour y prendre l’apéro. Cette habitude gênent les habitants des maisons de la rue de Labèrnia, situées au pied des bunkers. Joan Escayuelas y vit depuis 1950. Il confie au journal El Periódico devoir subir les personnes ivres qui sonnent à sa porte et la musique jusqu’à deux heures du matin. Il y a quelques mois, deux hommes ont uriné sur sa façade, alors que le Catalan leur demande ce qu’ils sont en train de faire, il reçoit un coup de poing et doit aller en urgence à l’hôpital.

Regroupements à Poblenou

Des beuveries ont aussi lieu à Poblenou. Plusieurs personnes témoignent de rassemblements le dimanche après-midi, près de la plage Llevant et vers le Fòrum. Au niveau des parkings, des groupes de jeunes commencent à consommer de l’alcool aux alentours de 16h, sous fond de musique diffusée depuis leur voiture. Difficiles à prévoir, les botellones se tiennent à des endroits variés de Barcelone.

Du côté des bunkers, les habitants s’inquiètent des travaux prévus pour faciliter l’accès au lieu depuis le parc del Guinardó. Ils ont lancé la plateforme Salvem Els Tres Turons pour dénoncer les rénovations prévues, qui attireraient encore plus de touristes selon eux. Dans le reste de l’Espagne, certaines villes ont ouvert depuis des années des botellódromos. Ces endroits sont réservés aux beuveries afin que des milliers de jeunes puissent se réunir, sans gêner le reste de la ville. Le premier a été lancé en 2005 à Cordoue.