Search for content, post, videos

Secrets et légendes de la rue du chocolat à Barcelone

Rue historique de Barcelone, la carrer Petritxol abrite des traditionnelles chocolateries, qui élaborent les savoureux churros aux chocolat. Mais elle est aussi le décor de plusieurs légendes.

Pour déguster les fameux churros au chocolat, direction la carrer Petritxol. Nichée dans le quartier gothique, cette rue étroite est devenue la cible des touristes. Son surnom de “rue du chocolat” remonte au XVIIe siècle, époque durant laquelle se sont installées les premières chocolateries. Les plus célèbres étaient fréquentées par des artistes locaux: Salvador Dalí ou le poète et dramaturge Ángel Guimerá. Ce dernier vivait au numéro 4 de la rue Petritxol. Ouvertes le matin et en fin d’après-midi, les chocolateries proposent une pause gourmande en centre-ville. Granja La Pallaresa fondée en 1947 et la Granja Dulcinea en 1941 sont devenues des références.

A l’origine, la rue n’avait pas de sortie et était entourée de champs. Plusieurs légendes expliqueraient son nom. Tout d’abord, la famille Petritxol y aurait vécu. Ensuite, Petritxol serait un dérivé de pedritxol, pierre installée à l’entrée de la rue qui empêchait le passage des calèches. D’autres historiens affirment que le nom viendrait tout simplement de portitxol, qui correspond à un petit portique ou portail.

Une rue typique et artistique

Au-delà du chocolat, la carrer Petritxol témoigne de plusieurs moments historiques. En 1947, la première association de voisins de Barcelone y fut créée. Elle correspond également à la première rue entièrement piétonne de la ville. En 1959, les trottoirs ont été supprimés et l’accès interdit aux voitures. La piétonnisation a permis de contribuer au charme de la rue, puisque les passants pouvaient déambuler en toute tranquillité. La carrer Petritxol avait même séduit la cantantrice Montserrat Caballé, puisqu’elle y possédait son studio de répétition.

L’influence artistique s’avère également majeure. Fondée en 1840, la galerie d’art Sala Parés existe encore aujourd’hui. C’est ici que Pablo Picasso a exposé son premier tableau. Elle a aussi accueilli des oeuvres de Santiago Rusiñol ou Ramon Casas. D’autres galeries d’art ont choisi de s’installer carrer Petritxol, comme Carré D’Artistes et Maxó.