Search for content, post, videos
maire de Barcelone

[TRIBUNE] Manuel Valls : un maire européen pour Barcelone

A l’occasion des élections municipales, Equinox publie des tribunes libres de français de Barcelone.

Tribune libre de Chantal Moll et Pascale Quiles

Cette année 2019, les Barcelonais, et particulièrement les Français de Barcelone, nous avons une occasion unique de choisir un maire qui représente la volonté d’une Union Européenne forte et solide. Notre Europe, qui est l’un des plus beaux projets collaboratifs de l’Histoire, se renforce au travers de projets européens à plus petite échelle, comme le sont ces élections municipales de Barcelone.

En effet, celui qui siègera à la Plaça Sant Jaume influencera et impulsera non seulement le débat local, mais aussi le débat national et européen. La candidature de Manuel Valls apporte une bouffée d’oxygène à un échiquier politique qui en a bien besoin, gangrené par les nationalismes et les populismes locaux.

La trajectoire de Manuel Valls et son retour à sa Catalogne natale

Manuel Valls est né à Barcelone, fils d’un peintre catalan et d’une professeure italienne. Grâce à son talent et ses capacités, il a réussi à atteindre les plus hautes responsabilités publiques en France (maire d’Évry, ministre de l’Intérieur et Premier Ministre).

En 2017 il s’est impliqué de façon très courageuse et authentique dans le débat séparatiste qui affectait sa chère Catalogne, berceau de son enfance et de sa famille. Il a combattu avec conviction le nationalisme identitaire, car il sait que celui-ci ne crée que division et conflit et que l’Union européenne est précisément née pour le combattre.

En septembre 2018, Manuel Valls a fait un choix de vie. Il revient dans sa ville natale avec un projet politique solide et très nécessaire en Catalogne car c’est en partie dans cette région, avec la tension nationaliste, que se joue le futur de l’Europe.

En somme, soit Barcelone devient une ville gérée par des indépendantistes nationalistes et des populistes d’extrême gauche, soit Barcelone est conduite par des personnes qui veulent redonner à la ville son caractère ouvert, dynamique, moderne et européen.

Une plateforme électorale transversale : Barcelona pel Canvi-Ciutadans

Barcelona pel Canvi, voici le nom de la plateforme électorale transversale que dirige Manuel Valls. La liste est composée de personnes ayant des sensibilités politiques très diverses. Il y figure des cadres de plusieurs partis politiques tels que Ciudadanos, Llliures et Unión Progreso y Democracia ; mais également des personnalités indépendantes qui proviennent du socialisme, comme le numéro 3 Celestino Corbacho, qui a été maire d’Hospitalet et Ministre ; du catalanisme modéré, comme Eva Parera (qui a été sénatrice pour Unió) ; ou encore de la société civile comme Fernando Carrera (journaliste), ou Carlos Rivadulla (président de l’association Empresaris de Catalunya), ou Romina Bemelmans, (Secrétaire du Conseil d’Administration de l’Agence européenne Fusion for Energy).

Un programme solide pour redonner à Barcelone son dynamisme et son rayonnement international.

Le programme de Manuel Valls pour Barcelone a été élaboré par des experts, en analysant la réalité actuelle de la ville et en proposant des mesures concrètes. Il se résume en 12 engagements pour les Barcelonais :

Une Barcelone sûre, car le taux de délinquance a augmenté considérablement ces dernières années.
Une Barcelone contre l’inégalité et la pauvreté, car 19,6 % des Barcelonais vivent en-dessous du seuil de pauvreté.
Une Barcelone qui fait face à l’urgence climatique et qui opère la transition écologique dont nous avons besoin.
Une Barcelone qui devient une grande capitale européenne, et qui accueille des institutions et agences de l’Union Européenne.
Une Barcelone mieux connectée avec toutes les communes de la zone métropolitaine.
Une Barcelone avec plus de logements sociaux, car le gouvernement de l’actuelle maire Ada Colau n’a pas accompli sa promesse. Il faut pour cela plus de collaboration entre le secteur public et le secteur privé.
Une Barcelone avec un meilleur transport public, dont le prix sera adapté aux circonstances de chaque personne, en visant même la gratuité pour les déplacements urbains des jeunes.
Une Barcelone qui reprend le leadership économique, en faisant que les 4000 entreprises qui sont parties reviennent et en promouvant le talent, l’innovation, ainsi que le tourisme de qualité.
Une Barcelone plus propre, mieux éclairée et mieux gérée.
Une Barcelone capitale de la culture, qui encourage l’étude et l’usage des différentes langues, le théâtre, la musique, le cinéma, l’édition, la peinture. Barcelone pourrait être le siège de grands prix culturels internationaux.
Une Barcelone capitale de l’Éducation européenne, qui aide les universités à tisser des liens avec d’autres centres éducatifs et de toute l’Europe.
Une Barcelone avec un nouveau projet olympique, qui met en avant les différents sports, et qui présente sa candidature pour les Jeux Olympiques de 2032.

Le programme de Manuel Valls est très complet, composé de mesures réalistes, qui permettront que Barcelone connaisse le changement dont elle a tellement besoin pour ne pas sombrer dans le populisme, de plus en plus isolée de l’Espagne et de l’Europe.

Il est important que tous les français et citoyens européens de Barcelone exercent leur droit de vote pour les élections du dimanche 26 mai, car elles vont être fondamentales pour le devenir de l’Europe.