Search for content, post, videos

Grève au Lycée français de Barcelone pendant le bac

enseignants grève

Pour dénoncer la précarité des enseignants du réseau AEFE, deux syndicats de membres du personnel du Lycée français de Barcelone déposeront un préavis de grève ce vendredi pour le 6 juin prochain, premier jour d’épreuves du baccalauréat. 

Photo: Equinox – Mis à jour le 29/05

Après une grève le 23 mai dernier, le personnel du Lycée français de Barcelone (LFB) menace d’en effectuer une nouvelle début juin pour les mêmes raisons. Les équipes pédagogiques du lycée interpellent sur la précarité des postes d’enseignants résidents du réseau de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), qui gère les établissements français à l’étranger. Les grèves visent également à soutenir la seule enseignante française en Espagne, dont le renouvellement de détachement fut refusé, alors qu’il s’avère toujours accordé lors d’un recours. Ils dénoncent ce type de refus, alors que les vies professionnelles et personnelles des enseignants sont à l’étranger.

Ce cas illustre “un problème récurrent depuis quelques années qui relève d’une posture arbitraire et idéologique et ne permet donc pas un fonctionnement normal des établissements” peut-on lire dans un communiqué. Ce dernier avance également que “les postes d’enseignants résidents sont fermés et des enseignants en contrat local sont embauchés”, ce qui engendre une hausse des frais de scolarité. De plus, “les statuts des professeurs résidents sont modifiés pour une soi-disant mobilité alors que ce statut existe déjà: c’est celui d’expatrié, qui associe la mobilité forcée à des indemnités et une prime d’expatriation, rien à voir avec le salaire d’un enseignant résident.”

Grève le 6 juin et cassoladas

Pour faire face à cette situation, les enseignants proposent de “favoriser la possibilité d’un rattachement des enseignants de l’étranger à un espace académique propre intégré à l’Éducation nationale, soit une Académie de l’étranger, mettant ainsi un terme aux difficultés de détachement”. Mais en attendant, ils continuent leur mobilisation, en organisant des cassoladas durant les récréations du lycée et en ayant demandé un entretien avec les élus et représentants.

Des perturbations pourraient avoir lieu le premier jour des épreuves écrites du baccalauréat. Les syndicats SNES et SNUIPP souhaite déposer un préavis de grève ce vendredi pour le 6 juin à Barcelone. D’autres attendent de se mettre d’accord sur l’éventualité d’un préavis de grève sur toute l’Espagne. Toutefois Lucie Lacombe, enseignante du LFB, nuance “nous espérons sincèrement que nous aurons été entendus avant d’en arriver là” et que l’entrevue du 23 mai dernier avec Monsieur Cyril Piquemal, Consul Général de France à Barcelone, aura porté ses fruits.