La police espagnole fait retirer le drapeau catalan des plaques d’immatriculations françaises

la junquera police espagnle

La pratique de coller un autocollant catalan sur sa plaque d’immatriculation peut valoir des problèmes sur les routes espagnoles. 

Le sentiment catalan n’existe pas que dans le nord de l’Espagne. En France, dans le département des Pyrénées-Orientales, les racines identitaires catalanes sont très présentes. De multiples automobilistes ont ainsi masqué le numéro des Pyrénées-Orientales “66” sur leur plaque d’immatriculation pour y coller un drapeau catalan. Une pratique répandue et tolérée en France, même si le code de la route interdit toute modification apportée à la plaque d’immatriculation.

De l’autre côté de la frontière en revanche, les forces de l’ordre sont plus pointilleuses. Selon nos confrères de la radio France Bleu Roussillon, plusieurs automobilistes français se plaignent d’avoir reçu des contraventions de la Guardia Civil. C’est notamment le cas d’un couple qui se rendait dans la Principauté d’Andorre en passant par la Seu d’Urgell, territoire espagnol. A la frontière, la Guardia Civil stoppe le véhicule. Le couple explique au micro du journaliste Sébastien Berriot que “l’agent leur reprochait l’autocollant avec le drapeau catalan et a demandé de l’enlever”. Le conducteur dément toute illégalité, le chiffre 66 du département a été conservé sur la plaque, le drapeau catalan était collé à côté. Le couple obtempère finalement et retire l’autocollant, mais repart avec une plainte de la Guardia Civil pour outrage à agent, suite à un contrôle assez tendu.

80 euros d’amende

Contactée par Equinox, la Guardia Civil a confirmé que l’apposition d’un élément sur la plaque d’immatriculation allait à l’encontre de l’article 50 du Règlement Général des Véhicules, et qu’un policier avait donc “le devoir de le signaler au contrevenant qui risque alors une amende de 80 euros”.  De fait, l’article évoqué précise bien que le règlement s’applique également aux véhicules immatriculés dans un autre pays de l’Union européenne.

“Il est possible de coller cet autocollant n’importe où sur le véhicule, mais pas sur la plaque d’immatriculation!” nous assure finalement le service communication de la Guardia Civil, qui se défend de toute arrière-pensée politique.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales