Search for content, post, videos
generalitat de catalunya

L’origine historique du terme “Generalitat de Catalunya”

La Generalitat de Catalunya est l’organisation institutionnelle de la Catalogne intégrée dans l’État Espagnol. Elle est formée de l’organe exécutif, le gouvernement de Catalogne qui siège sur la plaça Sant Jaume, et du bras législatif: le Parlement catalan dans le parc de la Ciutadella. 

La Generalitat de Catalunya trouve son origine dans les représentations permanentes créées pour gérer l’administration entre les réunions des corts, les « états généraux » du comte de Barcelone sous contrôle du roi d’Aragon.

En 1200, le territoire des pays catalans (Catalogne actuelle, Pyrénées-Orientales aujourd’hui en France, région de Valence et de Majorque) sont gouvernées par le roi Jaume I, en très large autonomie politique du royaume de la Castille.

Vers la fin de 1200, les corts prennent forme plus institutionnelle et sont divisées en trois braços (bras), représentant un ordre societal: l’ecclésiastique (braç eclesiàstic) rassemblait le clergé, le militaire (braç militar) la noblesse et le populaire (braç popular) les villes royales. Les délégués de chaque bras représentaient l’ensemble de la population catalane et reçurent alors l’appellation de General de Cathalunya.

Naissance de la Generalitat

Comme les états généraux français, la première mission des corts était de lever de nouveaux impôts au nom du roi.

En 1350, Pere IV entra en guerre contre les troupes castillanes qui tentaient d’envahir l’Aragon et la région de Valence. Il offre un rôle majeur aux corts: le droit de déléguer leurs fonctions entre chaque réunion à douze personnes à titre permanent. La députation rassemble des membres de chaque « bras » et est présidée par un ecclésiastique. Ainsi naît officiellement la Generalitat de Catalunya, en 1359.

Petit à petit, en plus de lever les impôts et régir la fiscalité, la Generalitat prend un rôle plus politique en contrôlant les décisions du roi. Elle se stabilise aussi en se composant de trois députés élus pour trois ans entre chaque session des corts. Elle prend Sant Jordi terrassant le dragon comme patron de la Catalogne, comme c’est encore le cas de nos jours.

De plus en plus politisée et influente, la Generalitat s’intéresse aux prises de décisions du royaume d’Aragon. Relativement puissante, elle lève alors ses propres troupes et entretient ses galères. Elle exerce aussi un rôle diplomatique.

Guerre avec l’Espagne

Cependant la Generalitat verra ses compétences rabotées sous l’influence croissante des monarques espagnols jusqu’au drame de 1714. L’Espagne entre en guerre avec la France, avec pour motif de discorde la succession du trône de Madrid. En 1714, la Catalogne en rébellion totale contre Madrid tombée militairement entre les mains du rois Felipe V qui suspendra toute autonomie politique de la Catalogne. La Generalitat sera purement et simplement dissoute deux ans plus tard, en 1716.

Deux siècles plus tard, le 2 août 1931, la Generalitat fait son retour, nouvellement autorisée par la République espagnole. Mais le président catalan Lluis Companys, effrayé par une victoire des droites à Madrid, proclamera un État catalan le la Generalitat.

À la suite de la victoire en 1936 du Front populaire, la Generalitat est rétablie avant d’être à nouveau suspendue en 1939 par la dictature nationaliste espagnole du Général Franco. Avec le retour de la démocratie en 1978, la Generalitat renaît de ses cendres et obtient un certain nombre de compétences (police, culture, santé, éducation) décentralisées par Madrid.

Une gouvernance autonome qui sera suspendue par Madrid du 28 octobre 2017 au 2 juin 2018 suite à la déclaration unilatérale d’indépendance de la Catalogne du 27 octobre 2017.