Canicule à Barcelone, est-il légal de refuser d’aller travailler?

par Joséphine Pelois
Canicule travailler

Ces derniers jours à Barcelone, les températures grimpent. Sous cette chaleur écrasante, il est plus tentant de passer la journée à la plage, les pieds dans la Méditerranée, qu’enfermé au bureau. Mais avec l’arrivée des grosses chaleurs cette semaine, est-il possible de ne pas aller travailler?

La réponse se trouve dans la loi espagnole. Le décret royal 486/1997 du 14 avril fixe les conditions minimales de sécurité et de santé dans les lieux de travail. Selon l’annexe III, les conditions environnementales au travail ne doivent pas être une source de gêne pour les employés.

En ce qui concerne les températures, pour un travail de type sédentaire, sans effort physique, elles doivent être comprises entre 17 et 27 degrés celsius. Au-delà, il y a un risque de stress thermique engendrant des évanouissements, des irritations cutanées, des nausées, des délires et autres troubles obsessionnels. Pour autant, la loi n’autorise pas les employés à refuser de travailler les jours de grosses chaleurs, même si les bureaux ne sont pas climatisés. Il faut d’abord demander, à l’amiable, à l’employeur d’appliquer ces directives. Si il refuse, les salariés ont le droit de réclamer l’intervention du syndicat de l’Inspection du Travail.

Les cas particuliers

Dans le cas d’un travail en extérieur et notamment dans le secteur du bâtiment, le risque de stress thermique est bien plus élevé, pouvant entraîner des accidents du travail. La loi espagnole oblige les employeurs à prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et sécurité de ses travailleurs. Les employeurs doivent aménager la journée de travail de leurs salariés.

Ils peuvent proposer un horaire intensif. Évitant les périodes de la journée où le soleil tape trop fort, les employés font toutes les heures de leur journée à la suite. Avec une pause rémunérée d’une vingtaine de minutes, les travailleurs peuvent finir à 14h ou 15h. De nombreuses entreprises proposent ce rythme de travail en période de fortes chaleurs. Pour savoir si c’est le cas de son entreprise, il faut se renseigner auprès de ses responsables.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales