Search for content, post, videos

5 oeuvres de Gaudí gratuites à Barcelone

La Sagrada Familia, la Casa Mila, la Casa Batlló ou encore le Parc Güell, le paysage barcelonais est marqué par les œuvres d’Antoni Gaudí. Mais pas besoin de se ruiner pour découvrir le génie de l’architecte catalan. Voici cinq œuvres gratuites de Gaudí à découvrir.

La pergola de Pedralbes

Dans les jardins du Palais de Pedralbes, l’immense pergola, idéale pour prendre le frais les jours de grands chaleurs, est signée Antoni Gaudi. Cette grande structure en fer supporte des plantes grimpantes et des fleurs offrant un coin d’ombre apprécié en haute saison. On y reconnaît les courbes ovales et harmonieuses si chères à l’architecte catalan.

pergola Pedralbes

La fontaine d’Hercule

Toujours dans le parc de Pedralbes se cache une autre œuvre, longtemps oubliée, de Gaudí. Les jardins aménagés autour du Palau de Pedralbes, ancienne propriété de Eusebi Güell, mécène de Gaudí, ont été imaginés par Nicolau Rubió i Tudurí en 1924. C’est d’ailleurs la dense végétation des jardins qui cachait cette fontaine attribuée à Gaudí jusqu’à sa découverte dans les années 80. Très influencé par la mythologie grecque, l’architecte a imaginé cette œuvre en référence à la légende d’Hercule. Le héros devait récupérer trois pommes d’or situées dans le jardin des Hespérides gardées par un dragon.

Fontaine d'Hercule

Le portail du Pavillon Güell

Egalement dans le quartier de Pedralbes, ce portail réalisé par Gaudí en 1884 fait référence lui aussi à la légende d’Hercule. Pour réaliser la grille pleine de détails, l’architecte a utilisé diverses techniques comme celle du forage industriel, de l’estampage et du matriçage. Trônant sur le portail, le dragon Ladon chargé par Héra, reine des déesses dans la mythologie grecque, de surveiller les pommes d’or du jardin des Hespérides.

Portail Pavillon Guell

Les réverbères de la plaça Reial

Les réverbères plaça Reial font partie des premières œuvres du célèbre artiste. Après avoir obtenu son diplôme d’architecte et avoir travaillé pour Josep Fontserè pour la porte d’entrée du Parc de la Ciutadella, il dessine ces lampadaires, inaugurés en 1879. Au sommet des réverbères, l’architecte a placé un casque ailé du dieu romain Mercure avec un dragon, référence aux conquêtes médiévales catalanes.

placa real

Le portail Miralles

L’industriel Ermenegild Miralles, ami du grand mécène de Gaudí Eusebi Güell, avait commandé à l’architecte une grande enceinte à Sarrià. Finalement, l’artiste n’a réalisé que le portail d’entrée et le mur d’enceinte au profil ondulant. L’œuvre est recouverte de trencadis, une mosaïque composée de morceaux de céramiques typique du modernisme catalan. Une petite merveille à découvrir, à 10 minutes à pied du centre commercial l’Illa Diagonal.

portail Miralles