Francesc Macià, le président qui proclama la République catalane

par Nico Salvado
indépendance de la Catalogne

Equinox publie tout l’été sa grande collection: les présidents de la Catalogne moderne. De Francesc Macià en 1932 à Quim Torra en 2019, retour sur les grandes figures dirigeantes du territoire catalan. 

Francesc Macià i Llussà. Avant d’être un politique qui terminera par diriger la Catalogne et par proclamer une éphémère république, il était un militaire du grade de colonel à Lleida. En 1907, Francesc Macià posera les armes pour devenir député de Barcelone. Provisoirement, puisque le futur président de la Catalogne forme en 1922 l’Estat Catala, une structure indépendantiste entre le groupe paramilitaire et le parti politique.

Coup d’État

En 1922, suite à un coup d’État, l’Espagne plonge dans la dictature du général Miguel Primo de Rivera. Francesc Macià, très ancré dans l’idéologie de la gauche radicale, l’anarchisme et le communisme, prend l’exil et s’installe de l’autre côté de la frontière des Pyrénées en France. Pour tenter de renverser la dictature d’extrême droite, il demande l’aide des communistes de l’URSS. Fin de non-recevoir. Par conséquent, uniquement avec les forces d’Estat Catala, Francesc Macià tente une offensive armée dans la Catalogne sud, depuis la ville française de Prats-de-Mollo-la-Preste. L’opération est stoppée par la gendarmerie française, mais Francesc Macià devient alors un héros pour les Catalans et les résistants face à la dictature. Son exil dure un peu plus d’un an à Bruxelles et ensuite en Argentine.

République

À la suite de la chute de la dictature en , Francesc Macià revient en Catalogne et fusionne l’Estat Catala avec le parti indépendantiste de Lluís Companys pour créer la Gauche Républicaine Catalane (ERC), qui est aujourd’hui au pouvoir au gouvernement catalan.

Le  suivant, la gauche remporte les élections municipales qui accoucheront de la proclamation de la seconde République espagnole. Francesc Macià devient président de la Catalogne et proclame la République catalane depuis le Palau de la Generalitat à Barcelone. Cette république indépendante ne durera que quelques jours. Une délégation de ministres espagnols se rend au Palau de la Generalitat pour négocier avec le président. Madrid accepte que la Catalogne soit républicaine mais elle devra faire partie de l’État espagnol. Francesc Macià approuve et reste président de la Catalogne jusqu’à sa mort au Palau de la Generalitat, des suites d’une appendicite le .

Coeur

Francesc Macià président, est devenu pour son clan le cœur de la république. Littéralement. Pour que ne disparaisse pas le cœur de la République catalane, ses conseillers font embaumer l’organe du président et le conservent soigneusement au sein du Palau de la Generalitat. Le cœur sera emmené en exil par le président Tarradellas durant la dictature franquiste avant d’être restitué à la famille Macià en 1979.

Héritage

Francesc Macià reste une figure centrale pour l’indépendantisme catalan.

Francesc Macia président

Le 25 décembre 2017, lors de la traditionnelle offrande florale sur la tombe de Francesc Macià au cimetière de Montjuïc, Carles Puigdemont a fait lire une lettre d’hommage à l’ancien président. Il affirme que Macià a commencé “une longue chaîne d’efforts et de sacrifices” qui continue aujourd’hui avec les prisonniers et les exilés catalans.

Mais pas seulement les indépendantistes, la gauche aussi revendique Francesc Macià. Le bras droit d’Ada Colau et de l’ancien président catalan socialiste José Montilla louent celui qui fut un représentant du catalanisme politique transversal et progressiste.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales