Les touristes français au coeur du processus d’indépendance catalan

par Nico Salvado
independance catalane france

Indépendantistes catalans et unionistes espagnols veulent s’attirer la faveur de la France et des Français pour arbitrer le conflit territorial. 

Seconde semaine d’octobre 2019. La période est marquée en rouge sur les calendriers des gouvernements espagnols et catalans. Au début de l’automne, le tribunal suprême devrait enfin livrer sa sentence dans le procès du gouvernement Puigdemont et de la déclaration d’indépendance. Une décision judiciaire qui peut se solder par 25 ans de prison pour l’ancien vice-président Oriol Junqueras, 18 ans pour les activistes associatifs Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, et 17 ans pour les ex-ministres.

Autant les indépendantistes que le gouvernement espagnol veulent capter l’attention internationale. Les premiers pour expliquer au monde entier que l’Espagne est un pays autoritaire et que la seule solution à la crise territoriale réside dans l’organisation d’un référendum. Les seconds pour défendre que la démocratie espagnole est calquée sur  le modèle européen et garantit les droits de tous.

Un message pour les Français

Ho tornarem a fer. Nous le referons. C’est avec ces mots que le président d’Omium incarcéré depuis 2 ans Jordi Cuixart a conclu sa déclaration devant le juge Marchena pour revendiquer le référendum et le processus séparatiste.  A un moment où les autres accusés ont fait profil bas en justifiant que la déclaration d’indépendance était simplement symbolique, la formule de Cuixart est devenue un marqueur.

independance de la Catalogne france

Avec un bus de campagne, Omnium Cultural a voulu faire passer ce message durant l’été en Catalogne dans le sud de la France sur la côte perpignanaise. Les militants ont également distribué des feuillets en français et en anglais expliquant notamment la présence du ruban jaune.indépendance catalogne ruban jaune

Durant les années du conservateur Mariano Rajoy, la bataille internationale du récit a été remporté par les indépendantistes. Journalistes étrangers à Barcelone, partis politiques européens, associations internationales. Les souverainistes catalans depuis 2014 sont entrés en contact avec qui voulait bien les écouter pour expliquer pédagogiquement leur projet. Pendant ce temps, Madrid s’est montré froide et distante avec les relais d’opinions étrangers. Une stratégie de la condescendance visant à délégitimer le processus indépendantiste qui n’est plus aujourd’hui d’actualité avec le gouvernement socialiste. Au contraire, España Global, une entité gérée par le ministère des affaires a publié un dossier de 80 pages pour expliquer “la réalité du processus indépendantiste”. Le document défend la légitimité du procès judiciaire, arguant que les inculpés sont poursuivis sur la base de 5 articles du code pénal espagnol. L’argumentaire narre que les droits des accusés sont garantis par l’indépendance du système judiciaire espagnol. Plus largement, le document répond aux arguments indépendantistes sur le financement de la Catalogne et sur la décentralisation politique de l’Espagne.

Plus marginalement, un collectif “Catalogne Peuple d’Espagne” s’adresse également aux Français et touristes avec un feuillet ayant pour titre “Avis important”. Le tract distribué dans les rues de Barcelone explique que les indépendantistes sont minoritaires en Catalogne. Une référence aux 48% des voix lors des dernières élections législatives qui ont tout de même permis aux nationalistes de décrocher la majorité absolue au parlement catalan. Le tract met en garde contre les manipulations indépendantistes.

indépendance de la Catalogne

Pour répondre à la sentence judiciaire, le gouvernement catalan est divisé. Le président Quim Torra, proche de Carles Puigdemont veut ouvrir une nouvelle confrontation avec l’État espagnol. La gauche républicaine veut que la réponse soit des élections catalanes  convoquées une fois la sentence rendue publique.

Avant, la première démonstration de force aura lieu le 11 septembre avec la fête nationale de la Diada et sa traditionnelle manifestation indépendantiste dans les rues de Barcelone.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales