Le maire d’extrême droite de Béziers veut accueillir les prisonniers catalans dans sa ville

par Rédaction Equinox
Robert Menard indépendance de la CATALOGNE

Proche de Marine Le Pen, le maire de Béziers, Robert Menard demande la libération des prisonniers indépendantistes catalans et se dit prêt à les accueillir dans sa ville. 

Dans une interview accordée ce week-end au journaliste perpignanais Nicolas Caudeville, le maire d’extrême droite de Béziers prend position dans le conflit catalan. « Ça ne fait pas l’ombre d’un doute que ce soient des prisonniers politiques » commence Robert Ménard. « Je suis un des rares hommes politiques qui a pris position en faveur des indépendantistes catalans » se félicite ensuite ce proche de Marine Le Pen. « Je redis à mes amis indépendantistes, car je leur ai déjà dit de venir vivre à Béziers en tant que réfugiés politiques » enchaîne l’ancien président de Reporters sans frontières.

Un vœu pieux pour les chefs indépendantistes en prison qui, techniquement, ne pourraient pas sortir pour s’installer à Béziers. Concernant les leaders indépendantistes résidents à l’étranger comme Carles Puigdemont, les avocats de ce dernier ont signalé la France comme un pays à risque pour leur client poursuivi par un mandat d’arrêt international. Par ailleurs, en août 2018, invité par Robert Ménard à assister à la « feria » populaire de la ville, Carles Puigdemont avait décliné la proposition. En conclusion, Ménard se déclare favorable à l’indépendance de la nation catalane.

Robert Ménard est maire de Béziers depuis 2014, avec le soutien du Front National, et candidat à sa réélection au printemps prochain avec de bonnes chances d’effectuer un second mandat.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales