5 questions que vous rêviez de poser à un groom du Majestic à Barcelone

par Auriane Duroch

Javier Diaz, 45 ans, est groom dans le mythique hôtel 5 étoiles du Passeig de Gràcia à Barcelone. Rencontre. 

Groom depuis 28 ans au Majestic, ce Barcelonais de naissance a assisté à toutes les métamorphoses de l’établissement mais aussi du centre de Barcelone. Pour Equinox, il a accepté de nous dévoiler des anecdotes de son quotidien dans un hôtel de luxe

Pourquoi es-tu devenu groom ?

Un peu par hasard, ce n’était pas dans mes plans de carrière lorsque j’étais jeune. J’étais très bon en anglais mais j’ai arrêté les études tôt et je n’ai pas suivi de cours en école d’hôtellerie. A 17 ans, j’ai eu une opportunité pour être groom au Majestic et depuis je n’en suis plus jamais parti. Même si l’hôtel compte plus de 200 employés, je fais partie des anciens et j’espère travailler encore longtemps dans cet endroit magique.

Quel est le rôle d’un groom ?

Mon rôle c’est de faire sourire les clients de l’hôtel. Concrètement, j’accompagne les personnes dans leurs chambre en prenant en charge leurs valises. Je les renseigne également sur les services dont dispose l’hôtel. Mon travail est très agréable, je rencontre tous les jours des personnes géniales et heureuses de venir passer un séjour dans un hôtel comme celui-ci. C’est la différence dans les hôtels de luxe, chaque employé a un rôle très précis. Par exemple, je sais servir du champagne mais je ne le ferai pas d’une manière aussi artistique que ceux dont c’est le métier.  

Est-ce que tu rencontres des stars ?

Oui bien sûr, cela arrive très souvent. C’est amusant même si j’avoue m’être un peu habitué. J’ai déjà rencontré beaucoup d’acteurs, de sportifs, mais aussi des politiques. Par exemple, le roi Felipe VI est déjà venu passer plusieurs jours au Majestic. 

hotel cluxe barceloneQuel est le plus gros pourboire que tu aies reçu ? 

L’année dernière, je me souviens qu’un couple des Emirats arabes unis m’a donné un billet de 500 euros pour me remercier du service. Les pourboires sont très fréquents dans mon métier. Les clients ont souvent d’importants moyens financiers donc quand ils sont satisfaits du service ils sont généreux. Tous les mois, des pourboires plus ou moins importants complètent mon salaire. 

Quel est ton meilleur souvenir en tant que groom ?

J’en ai beaucoup. Mais il y a un souvenir qui m’a marqué, bien qu’il soit ancien. C’était en 1992 lors des Jeux Olympiques de Barcelone. La ville était très différente de maintenant, il n y avait pas toutes les boutiques qu’il y a aujourd’hui. Mais je me souviens de l’ambiance d’euphorie qui avait imprégné la ville. Dans l’hôtel, il y avait des touristes du monde entier passionnés de sport, c’était génial!

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales