Quand Barcelone était officiellement la capitale de l’Espagne

par Nico Salvado

Madrid est la capitale de l’Espagne, mais durant quelques mois pendant la guerre civile, Barcelone a occupé cette fonction. Retour sur une page de l’histoire. 

Depuis 1561 avec l’installation de la cour royale à Madrid, la ville a joué le rôle de capitale de l’Espagne. Si dans les faits, Madrid est le cœur économique et social de la Castille, il faudra attendre 1931 et l’avènement de la Seconde République pour qu’elle soit constitutionnellement déclarée capitale du pays. Durant quelques brèves années, plusieurs fois dans l’histoire, Madrid a cependant perdu sa condition de capitale.

Valladolid

De 1601 à 1606, la cour s’est déplacée à Valladolid à 200 kilomètres au nord de Madrid, dans l’Espagne centrale. La ville s’est convertie de fait en capitale du royaume. Le long séjour avait pour but que la famille royale puisse réaliser dans cette commune de Castille-et-León de nombreuses opérations immobilières. Valladolid a connu un important renouveau architectural et s’est convertie en capitale espagnole pendant les cinq années de présence du roi.

On l’a compris, la présence durable du roi et sa cour convertit une ville en capitale. En 1729, Felipe V décide de séjourner à Séville. Les raisons de ce déplacement ne sont pas tout à fait claires, mais la majorité des historiens évoquent la dépression nerveuse du souverain qui voulu se changer les esprits dans le sud du pays. Le monarque est en effet connu pour souffrir d’une psychologie fragile, certains chercheurs iront jusqu’à le qualifier de malade mental.

 felipe vAvec la présence du roi et sa cour, Séville devient une ville « artistique ». Le monarque peint personnellement un tableau sur une place publique de la cité, qui acquiert le titre de capitale espagnole jusqu’en 1733.

Séville redeviendra capitale de l’Espagne en 1804. Mais pour une raison tout à fait différente. Napoléon attaqua l’Espagne pour placer sur le trône de Madrid son frère, déclenchant ainsi la guerre d’indépendance espagnole. Les troupes françaises occupaient Burgos, Salamanque, Pampelune, Saint-Sébastien, Barcelone et Figueras. Le nombre total de soldats français stationnés en Espagne s’élève à environ 65 000. Ils contrôlent non seulement les communications avec le Portugal, mais aussi avec Madrid et la frontière française. Pour sauver leur vie, le roi et les pouvoirs politiques se réfugièrent dans le sud à Séville, capitale de l’Espagne en guerre de 1808 à 1814.

Barcelone, capitale de l’Espagne

La dernière fois où Madrid a perdu sa condition de capitale fut en 1937. En pleine guerre civile espagnole, Barcelone est devenue la capitale de l’Espagne. Dans l’histoire du pays, ce transfert est probablement le plus singulier en raison de la tension permanente que connaissent les deux villes.

Avant 1936, l’Espagne évolue sous le régime de la Seconde République dirigée par un gouvernement très à gauche. L’extrême droite, emmenée par une partie de l’armée, commet un coup d’État en 1936 sous la direction du général Francisco Franco visant à renverser le régime républicain. L’Espagne se retrouve alors enlisée dans une violente guerre civile. Soutenue par l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, l’armée du général Franco a chassé les Républicains d’une large partie du territoire espagnol. Les hommes de Franco concentrent leurs efforts de guerre autour de Madrid, une partie de l’Andalousie et la Catalogne. Le gouvernement de la République est transféré à Barcelone, qui devient de fait en novembre 1937 la capitale de l’Espagne non occupée par Franco. Après la guerre, en 1939, Franco rétablira la capitale à Madrid.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales