Barcelone : violents affrontements entre la police et les manifestants

par Rédac Equinox Radio Barcelone

Tsunami Democratic, l’organisation clandestine indépendantiste à l’origine du blocage de l’aéroport de Barcelone et la frontière franco-espagnole, voulait une action de grande ampleur pendant le match du Clásico au Camp Nou Aux extérieurs du stade la situation a dégénérée entre des indépendantistes radicaux et la police.

23h57 : Sur les réseaux sociaux la déception des indépendantistes est immense. Le Tsunami Democratic a communiqué depuis des semaines sur une opération de grande envergure offrant une fenêtre de visibilité internationale. Les 650 millions de téléspectateurs dans le monde n’ont probablement pas vu les petites banderoles indépendantistes déployées dans les gradins du stade. L’opération du Tsunami se convertit en pétard mouillé.


23h42 : La soirée de violences se solde par 46 personnes blessées.


23h24 : La police a placé en garde à vue 9 personnes.


23h23 : Les emeutes se déplacent vers Rambla de Badal.


23h17 : La police procède à de nombreuses arrestations. Arran, l’organisation d’extrême-gauche indépendantiste confirme que l’un de ses membres est parti en garde à vue.


22h40 : Un palmier en feu au croisement entre Arístides Mallol et Travessera de les Corts.


22h33 : Les rues « des Corts » dépavées pour faire des projectiles contre la police.

emeutes barcelone


22h29 : L’organisation indépendantiste Tsunami Democratic reconnaît que l’opération pendant le match n’a pas eu le succès escompté auprès des spectateurs internationaux à cause du déploiement policier. Sur les réseaux sociaux, de nombreux militants partagent leur déception.


22h22 : Plusieurs habitants du quartier des Corts sont descendus pour empêcher les manifestants de brûler leurs poubelles.


22h19 : Moments de confusions et chute d’un policier.


 

22h12 : Les spectateurs sortent du match, au milieu de la fumée et des flammes.

 

22h09 : Les Mossos tamponnent un émeutier avec leur fourgon, s’en suit une tentative d’arrestation.


22h06 : Barcelone sous les flammes

barcelone violence


22h03 : En ce moment autour du Camp Nou

emeutes barcelone


21h59 : L’odeur de brûlé se fait sentir à l’intérieur du Camp Nou.

emeutes barcelone


21h57 : Les Mossos chargent contre des manifestants tentant de monter une barricade. (images Beteve)


21h56 : violence barcelone


21h54 : Les emeutes ont lieu à Travessera de les Corts

emeutes barcelone


21h50 : Tirs de LBD des Mossos

emeutes barcelone


21h48 : Barricades en flammes autour du Camp Nouemeutes barcelone


21h47 : Le match touche à sa fin. Les 93.426 supporters présents au Camp Nou sont invités à quitter le stade par les sorties opposées à la Travessera dels Corts, où les policiers chargent contre les manifestants violents selon notre journaliste sur place Olivier Goldstein.


21h45 : En ce moment devant le Camp Nou

camp nou emeutes


21h40 :


21h38 : Les abords du Camp Nou en flammes avec des barricades incendiées.

barcelone violence

21h18 : Des indépendantistes lancent des balles jaunes sur le terrain du Camp Nou. Le match a été interrompu pendant une minute.


20h25 : La tension reste forte devant le Camp Nou. (photo Carlota Camps)

 Tsunami -


20h09 : Les banderoles « Espagne assied toi et dialogue » et « Liberté » sont déployées dans les gradins du stade. Un message qui vise à interpeller les téléspectateurs étrangers sur le conflit territorial entre la Catalogne et l’Espagne.

camp nou clasico


20h07 : La charge policière a eu lieu contre des hooligans d’extrême-droite qui agressaient depuis une dizaine de minutes les manifestants indépendantistes


20h00 : A l’intérieur du stade, en début de match le public a criée « Vive l’indépendance » pendant une trentaine de secondes.


20h00 : Charges policieres devant le Camp Nou.


19h30 : Les indépendantistes qui n’ont pas de places pour le match, tournent autour du Camp Nou et demandent la libération des « prisonniers politiques catalans ».


19h13 : Certains vigiles du Camp Nou empêchent les supporter d’entrer avec les affichettes indépendantistes qui doivent être brandies à 20h. Ce qui suscite une polémique sur les réseaux sociaux.


18h56 :C’est la société Mediapro qui filmera les images de la rencontre ce soir. Les indépendantistes craignent que le moment où ils vont déployer les pancartes  « Spain sit and talk » ne soit pas diffusé ou seulement partiellement. Le clàsico est suivi par 650 millions de téléspectateurs dans 180 pays. L’organisation anonyme cherchera ainsi à interpeller les téléspectateurs étrangers sur le conflit territorial entre la Catalogne et l’Espagne, d’une manière pacifiste.

camp nou barcelone


18h50 : En ce moment au Camp Nou.

camp nou barcelone


18h31 : Sécurité renforcée pour entrer dans le Camp Nou.

CAMP NOU BARCELONE


18h23 : Énormément de monde au Camp Nou dans une ambiance familiale et bon enfant.

camp nou barcelone


18h09 : Sous escorte policière les arbitres, les équipes du Barça et du Real Madrid arrivent au Camp Nou dans différents bus.


17h43 : La Diagonal est complètement coupée à la circulation. Des automobilistes tentent de circuler sur les rails de tramway pour éviter le blocage. (photo Carlota Camps)

diagonal Tsunami


17h36 : En ce moment devant le Camp Noucamp nou barcelone


17h23 : Le « J’accuse » de Zola, repris dans un discours de Quim Torra le président de la Catalogne sur une pancarte de protestation devant le Camp Nou.

camp nou barcelone


17h14 : Il y a 5.000 manifestants autour du Camp Nou selon la Guardia Urbana de Barcelone.

Barcelona - Real Madrid:


16h32 : Petite galère pour une auto-école au milieu de la manifestation.


16h19 : « Liberté pour les prisonniers politiques » crient les manifestants devant une des entrées du Camp Nou


16h06 : Le match commence à 20h mais de nombreux manifestants sont déjà sur les lieux autour des portes d’entrée du stade.


15h45 : Pour protester contre les tirs de flashball et de LBD venus de la police et qui ont blessé des manifestants pendant les émeutes d’octobre, des indépendantistes veulent jeter des balles géantes en mousse et des yeux en carton sur la pelouse du Camp Nou. Photo prise à la Travessera de les Corts par Helena Sole.

clasico barcelone


15h09 : Le président du gouvernement catalan Quim Torra affirme qu’il faut « respecter le droit à protester » et que les manifestants pourront s’exprimer « avec liberté et tranquillement » aux alentours du Camp Nou cet après-midi.


14h41 : Tsunami Democràtic a partagé une carte sur laquelle sont indiqués les bus qui transporteront les manifestants des quatre coins de la Catalogne jusqu’à Barcelone.


14h19 : Hier, le Barça a fait un appel à tous ses « socios » pour qu’ils viennent assister au match. « Le Clásico se jouera et nous espérons le gagner » a indiqué le club dans un communiqué adressé à ses abonnés.


14h12 : D’abord inquiet, le FC Barcelona a transmis un message de tranquillité. “Nous traversons un moment complexe en Catalogne, mais il est compatible avec la pratique du football” assurait jeudi dernier le président du club Josep Maria Bartomeu. Plus d’un demi-milliard de téléspectateurs suivront le match ce soir à travers le monde. Ce matin, le club a rappelé que le Camp Nou était un espace de libre expression, mais toujours dans le respect des valeurs pacifistes.


13h26 : A partir de 16h, des rassemblements sont prévus autour des quatre portes d’entrée du stade et les possesseurs d’un ticket pour le match sont invités à se signaler sur l’application officielle de Tsunami. 25.000 personnes sont déjà inscrites selon les organisateurs anonymes. L’angoisse du Barça est de subir une descente de militants indépendantistes sur la pelouse du Camp Nou. Une hypothèse sur laquelle travaille la police mais estime le risque très peu probable. La majorité du public indépendantiste veut voir le match et ne souhaite pas saboter la rencontre. Le risque pénal est là aussi: 600 euros d’amende et une interdiction de stade pour les auteurs des faits.


13h03 : Les Mossos d’Esquadra ont sorti leur canon a eau. pour le Clásico. Dans l’histoire de la police catalane, il n’a été utilisé qu’une seule fois, le 18 octobre dernier pendant les emeutes indépendantistes de Plaça Urquinaona.

camp nou police


12h56 : Tsunami Democratic annonce qu’à 20h le message « Espagne, assieds-toi et parle » sera vu dans le monde entier. Le match est suivi par 650 millions de téléspectateurs dans 180 pays. L’organisation anonyme cherchera ainsi à interpeller les téléspectateurs étrangers sur le conflit territorial entre la Catalogne et l’Espagne, d’une manière pacifiste. Tsunami rappelle que l’action est non violente et n’empêchera pas le bon déroulement du match.

tsunami democratic


12h32 : Les abords du Camp Nou sont remplis de graffitis en faveur de l’indépendance de la Catalogne. (photo Marta Lasalas)

Camp Nou


12h31 : Les deux équipes, le FC Barça et Real Madrid, se rejoignent à l’hôtel Reina Sofia. Pour éviter que les joueurs du Real Madrid soient bloqués à l’entrée du Camp Nou par des manifestants, les deux équipes arriveront ensemble.


12h30 : L’hôtel Reina Sofia hautement sécurisé par les Mossos d’Esquadra.

clasico barcelone


12h30 : L’intégralité des 1200 agents anti-émeutes des Mossos d’Esquadra sont déployés pour garantir la sécurité et prévenir également tout risque d’attentat terroriste. Le plan Vigipirate espagnol est activé à 4 sur une échelle allant jusqu’á 5. La police municipale de Barcelone gère la circulation des véhicules autour du stade, et le Barça compte 2000 vigiles privés. Madrid envoie de son côté entre 400 et 500 agents anti-émeutes.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales