Les indépendantistes avaient prévu d’envoyer des drones au Camp Nou

par Aurélie Chamerois
tsunami democratic

L’organisation indépendantiste Tsunami Democratic avait promis une action coup de poing hier lors du match Barça-Real Madrid. L’opération ne s’est pas déroulée comme prévu.

Vidéo: Olivier Goldstein

Les messages de déception ont envahi les réseaux sociaux hier et aujourd’hui. Les indépendantistes devaient, lors du match le plus suivi au monde avec un demi-milliard de téléspectateurs, faire entendre leur voix de manière puissante et spectaculaire. Finalement, quelques petites banderoles ont été déployées dans les gradins et quelques ballons lancés sur la pelouse ont interrompu le match durant une minute.

 

L’organisation indépendantiste a reconnu hier soir que l’opération n’avait pas eu le succès escompté « à cause de la police ».

Aujourd’hui, elle en a expliqué les raisons. Selon un porte-parole interviewé sur Catalunya Radio, des drones devaient survoler la pelouse du stade avec des pancartes « Spain, sit and talk » ainsi qu’un autre message expliquant que la population catalane était « discriminée pour avoir voulu exercer son droit à l’auto-détermination ». L’opération aurait alors interrompu le match durant quelques minutes. Mais les drones ont été interceptés par la police catalane avant de pouvoir arriver jusqu’au stade.

tsunami democratic catalogne

Un drone de la police catalane aux abords du Camp Nou le 18 décembre

Plus de 3000 policiers et agents de sécurité privés étaient mobilisés hier pour sécuriser la rencontre FC Barcelona-Real Madrid. De nombreux drones des Mossos d’Esquadra ainsi qu’un hélicoptère ont survolé la zone toute la journée.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales