[VIDÉO] A Gràcia, l’absurde expulsion d’une famille termine en émeute

par Rédac Equinox Radio Barcelone
violence barcelone

Une famille du quartier de Gràcia, qui doit déménager au 15 janvier dans un logement social, a vécu aujourd’hui une tentative d’expulsion de son actuel logement. Cette absurde intervention de la justice, puisque la famille déménage dans trois semaines, a terminé en émeute. 

Au 274 de la Travessera de Gràcia, dans le quartier de Camp d’en Grassot, une famille ne paie plus son loyer depuis octobre 2019. Depuis une dizaine d’années, la famille avec quatre enfants dont un mineur payait 1.000 euros par mois. En octobre 2018, la propriétaire revoit le loyer à 1.300 euros. La famille refuse et explique qu’elle reste dans l’appartement. Les locataires continuent de verser 1.000 euros tous les mois pendant un an, et simultanément font appel à l’association Sindicat de Llogaters. La propriétaire s’estime alors harcelée par ces activistes, qui collent des affichettes dans tout l’immeuble et iront jusqu’à manifester devant le lieu de travail de cette dernière. Défendant sa bonne foi, elle explique que son bien, un appartement de 140 m2 avec cinq chambres en plein Gràcia pourrait être loué 2.030 euros selon la valeur du marché.

Expulsion

La propriétaire lance alors une procédure d’expulsion, tandis que l’affaire s’envenime politiquement. Irene Montero du parti de gauche radicale Podemos révèle publiquement son nom. Ada Colau, maire de Barcelone s’engage à trouver un logement social pour la famille. C’est chose faite. L’office HLM de Barcelone lui a octroyé un appartement au 15 janvier prochain. De son côté, la propriétaire se déclare en dépression nerveuse et affirme qu’elle ne louera plus jamais son bien à personne. L’affaire aurait pu se terminer ici, mais la justice a procédé aujourd’hui à une tentative d’expulsion par la force.

Image

Police judiciaire, les Mossos d’Esquadra ont été mandatés par le tribunal pour mettre en oeuvre la décision. Douze fourgons de la police anti-émeutes se sont présentés ce matin au 274 de la Travessera de Gràcia, face à quelques centaines de manifestants dans la rue et la famille cloîtrée dans son appartement.

La scène s’est terminé en affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, qui ont eu des charges particulièrement musclées. Situation absurde puisque que la famille déménagera dans son logement social le 15 janvier.

 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales