Le président catalan Quim Torra est destitué

par Nico Salvado
quim torra

Le président catalan est démis de ses fonctions à effet immédiat, une crise politique de grande ampleur se profile en Catalogne.

Poursuivi pour délit de désobéissance, Quim Torra a été destitué de son mandat de président de la Catalogne par les juges du Tribunal supérieur de Justice le 19 décembre dernier. Le président catalan a fait appel de sa condamnation devant le Tribunal suprême espagnol pour rester au pouvoir, en attendant la décision finale. Mais la commission électorale, saisie par le Parti Populaire et Ciutadans, a estimé ce soir qu’il était inéligible et perdait à effet immédiat donc son siège de député, indispensable pour être président de la Catalogne.

Rappel des faits

« Liberté pour les prisonniers et exilés politiques ».  Le texte, accompagné d’un ruban jaune, était affiché sur le bâtiment du Palau de la Generalitat, le siège du gouvernement catalan, plaça Sant Jaume à Barcelone. La banderole a été dénoncée au printemps dernier par Ciudadanos à la commission électorale. Le parti anti-indépendantiste assurait alors que le message était un slogan politique en faveur de l’indépendantisme catalan et qu’il n’avait rien à faire sur un édifice institutionnel, de surcroît pendant une campagne électorale. En avril dernier, la Catalogne s’apprêtait à voter pour les élections municipales, législatives et européennes. La commission électorale est allée dans le même sens que Ciudadanos et a demandé au président catalan de retirer la banderole. Indépendantiste activiste radical, Quim Torra a attendu une semaine pour la détacher, quelques minutes avant l’intervention de la police.


Lire aussi : Quim Torra s’accroche à la présidence et convoque le parlement


Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales