Carte de l’insécurité à Barcelone: quartiers tranquilles et à risque

par Rédac Equinox Radio Barcelone
insécurité barcelone

Les chiffres de la délinquance pour 2019 à Barcelone ont été rendus publics ce jeudi et ils sont particulièrement mauvais. Radioscopie des crimes et délits dans la capitale catalane.

Carte des quartiers de Barcelone où la délinquance est la plus forte

delinquance barcelone

insécurité barceloneCette carte dispatche le pourcentage de crimes et délits commis dans chaque quartier de Barcelone. Le second graphique expose le nombre de plaintes enregistrées par la police. L’Eixample et Ciutat Vella sont les quartiers de Barcelone où le risque est le plus élevé.

Si les vols de manière générale ont baissé de 1,2% en 2019, les vols avec violence (phénomène nouveau à Barcelone) ont explosé. En 2019 il y a eu 15.489 vols commis avec violence, soit 42 par jour.  Les vols de voiture, ou dans les voitures, ont aussi augmenté de 27% en 2019.

En revanche, les cambriolages ont baissé de 9,3% par rapport à 2018. Les tentatives d’homicides ont atteint un chiffre record en 2019 avec 73 plaintes. Ici aussi, l’Eixample et Ciutat Vella concentrent la majeure partie du problème avec respectivement 21 et 23 tentatives de meurtres. Les agressions et abus sexuels pointent aussi en hausse avec 731 délits enregistrés dans l’année, soit plus 7% qu’en 2018.

Courbe de l’insécurité à Barcelone

chiffre insécurité barceloneCe jeudi, lors d’une conférence de presse pour commenter ces chiffres, le ministre de l’Intérieur catalan, Miquel Buch, a souligné que la pression policière avait réussi à arrêter l’augmentation des actes délictueux  à partir du mois de juillet dernier. Ce qui n’a pas empêché le taux de criminalité d’augmenter en 2019 de 2,9% par rapport à l’année dernière. Comme on le voit sur cette courbe, 2019 est l’année où les délits de la dernière décennie sont les plus nombreux à Barcelone. 226.150 crimes et délits ont été constatés sur l’ensemble de quartiers de la ville, une hausse permanente et battant le record de 2018.

70% des victimes sont des locaux, 30% des touristes

Contrairement à l’idée reçue, les premières victimes de la délinquance sont les Barcelonais: 7 actes sur 10 concernent des habitants et seulement 3 sur 10 des touristes. En 2019, le dispositif de sécurité des Mossos d’Esquadra a été renforcé avec 386 agents, a précisé Miquel Buch. Le ministère de l’intérieur et l’adjoint au maire de Barcelone en charge de la sécurité Albert Batlle ont demandé à l’Espagne de modifier le code pénal pour lutter contre les multirécidivistes, un problème qui affecte gravement la ville. Les deux responsables de l’ordre à Barcelone demandent que l’emprisonnement de ces multirécidivistes devienne quasiment automatique.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales