Pour que sa maladie soit reconnue, cette Française arrive à Barcelone à pied

par Leslie Singla

Atteinte de fibromyalgie, Violette Duval parcourt l’Europe à pied pour sensibiliser et faire connaître sa maladie. La Française vient d’arriver à Barcelone. Rencontre.

« On a des douleurs musculaires et articulaires en permanence dans tout le corps, c’est très complexe à gérer. Quand j’ai été malade j’ai mis deux ans à m’en remettre, je ne pouvais rien faire. C’est le voyage qui m’a sauvé, la chaleur et la marche me font du bien » raconte Violette Duval, 35 ans. Atteinte de fibromyalgie et diagnostiquée il y a dix ans, cette Française s’est lancée le défi d’effectuer 6.000 kilomètres à pied à travers l’Europe. « J’avais envie de faire quelque chose pour cette maladie dont on entend très peu parler, qui n’est pas reconnue par la sécurité sociale et de découvrir des pays européens magnifiques par la même occasion » confie la jeune femme. Partie du Mont Saint Michel le 13 avril dernier, Violette a longé le littoral, en passant par la Bretagne, le Pays basque, le Portugal et l’Espagne pour finalement arriver à Barcelone cette semaine. Mais l’aventure n’est pas terminée, prochain objectif: atteindre Marseille le 4 avril.

Dans ce périple, sa poussette Huguette l’accompagne. « C’est comme si je poussais mon handicap » explique la jeune femme. Elle pèse trente kilos et contient tout ce dont Violette a besoin pour voyager. Pour cette ancienne basketteuse de haut niveau, le chemin jusqu’à Barcelone ne fut pas de tout repos: « j’ai pris la C-31 qui est dangereuse, avec pleins de virages. Il n’y avait pas de place pour ma poussette qui fait la largeur d’un fauteuil roulant, je me faisais klaxonner car je vais à 5 km/h. J’ai croisé des personnes sympas et d’autres moins ».

fibromyalgie barcelone france D’un licenciement à un tour du monde

Globe-trotteuse dans l’âme, Violette Duval a fait un tour du monde en 2012, deux ans après avoir appris la maladie. « J’ai traversé l’Asie, j’ai travaillé en Australie, je suis allée dans les îles du Pacifique. Je suis rentrée en France, puis je suis repartie en Amérique du Sud, j’y ai rencontré un Américain qui marchait avec son chien et une poussette à travers le monde et j’ai trouvé ça génial. » Ainsi est né le projet Bornes to Walk. 

La fibromyalgie touche deux millions de personnes en France et 3% de la population mondiale. Ce sont des femmes dans 80% des cas, mais aussi des hommes et enfants. « Mon combat c’est qu’on soit vraiment reconnu. J’ai été licenciée il y a dix ans car mon arrêt de travail mentionnait la fibromyalgie. À l’heure actuelle, la situation n’a pas changé » explique Violette. Aucune recherche n’est faite en Europe et les douleurs sont souvent remises en cause par le corps médical. « En France, on dit de rester actif, en prescrivant des médicaments très puissants qui inhibent le cerveau, j’ai arrêté car ça n’avait aucun effet à part créer une dépendance. Beaucoup de personnes font une dépression à cause de ces douleurs permanentes ». 

Malgré tout, Violette Duval reste positive. « Les encouragements me motivent, sinon j’aurai déjà arrêté le projet car c’est très physique. J’espère vraiment pouvoir être entendu et reçu par le ministère de la Santé » conclut la jeune femme. En attendant il est possible de suivre ses aventures sur sa page Facebook.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales