Gestion du coronavirus: les Français de Barcelone inquiets

par Leslie Singla
coronavirus catalogne

Face à la hausse du nombre de cas de coronavirus en Espagne et en Catalogne, les professionnels de la santé demandent aux personnes ayant les symptômes de ne pas de déplacer. Des Français de Barcelone s’inquiètent de la prise en charge mise en place. 

« Chaque fois on me répète la même chose, ne pas sortir de chez moi et d’attendre qu’un médecin me rappelle ce qui n’arrive jamais » raconte Louis, Français résident à Barcelone depuis un an. « Suite aux recommandations de pas se rendre à l’hôpital, j’appelle depuis trois jours le 061, j’explique mes symptômes (toux, difficultés respiratoires, sensation de fièvre…) sans qu’aucune mesure ne sois prise, ni qu’on me propose un test de dépistage. » Sans vouloir céder à la panique, le Français pense avoir contracté le virus à Barcelone. « Quand je demande s’il y a un médicament pour atténuer les symptômes, on ne me dit rien, simplement d’attendre que le médecin me rappelle et on me raccroche au nez. » s’indigne Louis.

Pour éviter la propagation du coronavirus à Barcelone, il est désormais demandé aux personnes ayant les symptômes de ne plus se déplacer, ni à l’hôpital ni dans un centre de santé. Elles doivent téléphoner directement au numéro d’urgence du CatSalut. Lundi, le 061 a reçu 17.900 appels, soit trois fois plus que la moyenne habituelle. Face à cette forte hausse en Catalogne, le ministère de la Santé catalan affirme avoir augmenté le nombre de professionnels sur ce service, de la gestion des appels à l’infirmerie.

Manque d’informations

Pourtant, de son côté, Anaïs fait le même constat. La jeune femme a également téléphoné à ce numéro. « J’ai tout d’abord parlé avec une personne qui a pris note de mes informations personnelles (adresse etc). Elle m’a ensuite transféré avec un médecin, et ce dernier m’a demandé si j’avais été en contact direct avec une personne ayant le coronavirus, sans m’interroger mes symptômes » raconte-t-elle. Le Covid-19 se transmet en étant proche de la personne infectée, pas uniquement par voie respiratoire, mais aussi par le contact, comme en s’asseyant sur un siège après une personne ayant le coronavirus rappelle Juan Ambrosioni, médecin barcelonais spécialiste dans les maladies infectieuses à l’Hospital Clínic.

« J’ai précisé que j’étais asthmatique donc plutôt vulnérable en pensant qu’il ferait un peu plus attention, mais rien du tout. J’ai également precisé que je suis professeur dans une grande école internationale, que je suis chaque jour en contact avec des élèves qui voyagent et qui sont originaires des quatre coins du monde, mais rien non plus » précise Anaïs. La Française s’est tout de même rendue dans un centre de santé, mais les médecins n’ont pas réalisé le test de dépistage, même s’ils ont reconnu qu’elle pouvait être porteuse du virus. Elle a pris l’initiative de s’isoler chez elle, sans avoir reçu de recommandations du CatSalut.

En France, le constat serait le même. Le gouvernement précise que “le test est réalisé uniquement en cas de suspicion de la maladie, validée par le Samu et par un infectiologue référent.” Ainsi, toutes les personnes ayant les symptômes ne sont pas testées. Revenir de zone à risque ou avoir été en contact avec une personne affectée restent les arguments prioritaires. Pour Louis à Barcelone, c’est « un réel désarroi d’être livré à soi-même et de ne pouvoir rien faire. J’imagine que beaucoup de personnes se retrouvent dans ma situation. Il me paraît important qu’un diagnostic puisse être établi afin que l’on ne contamine pas plus de personnes. Il y a un réel décalage entre les chiffres annoncés à Barcelone et la désorganisation la plus totale des services médicaux ». Meritxell Budó, porte-parole du gouvernement catalan déclarait hier que la situation était sous contrôle en Catalogne.

Ce matin, l’Institut Catalan de la Santé (ICS) a demandé aux hôpitaux catalans de décaler les examens et visites non urgentes pour pouvoir gérer en priorité le coronavirus. « Il faut réduire la transmission de la maladie et mettre en place des mesures pour freiner l’activité » précise le communiqué. En Espagne, il y aurait 2.002 cas de coronavirus selon les chiffres de la mi-journée, dont 125 en Catalogne selon les données du mardi 10 mars.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales