Etat d’urgence : l’Espagne suspend partiellement le gouvernement catalan

CORONAVIRUS BARCELONE

Dans le cadre de l’activation de l’État d’urgence pour lutter contre le Coronavirus, le gouvernement central récupère une grande partie des compétences de la Catalogne. 

Avec l’article 116 de la constitution qui régule l’état d’urgence, le gouvernement espagnol souhaite centraliser les pouvoirs pour coordonner la lutte contre le Coronavirus. La mesure est valable pour l’ensemble du territoire national, les exécutifs locaux perdent ainsi leurs prérogatives. Le premier ministre Pedro Sanchez annonce que son gouvernement devient l’unique autorité en Espagne.

De fait, Sanchez a annoncé que le ministre de la Santé espagnol Salvador Illa récupère la gestion nationale du système sanitaire. La ministre de la santé catalane continuera de gérer le quotidien mais pourra recevoir des ordres venus de Madrid, ce qui est une nouveauté.

Surtout la Generalitat perd le contrôle de sa police. Les Mossos d’Esquadra passent directement sous contrôle du ministre de l’intérieur espagnol Fernando Grande-Marlaska. La police est un élément clé pour gérer le placement en quarantaine de la population. Si besoin l’armée espagnole est prête à intervenir à ajouter le Premier ministre. Par ailleurs, le Premier ministre espagnol refuse de fermer l’aéroport de Barcelone et la frontière franco-espagnole comme le demande le président catalan Quim Torra.

Le gouvernement indépendantiste catalan déplore ses mesures, et le secteur radical séparatiste dénonce un coup d’État espagnol en Catalogne.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales