Infraction quarantaine Espagne : jusqu’à 600.000 € d’amende et la prison

quarantaine espagne coronavirus

Le gouvernement espagnol décrète l’état d’urgence prévu par l’article 116 de la Constitution et limite la circulation des personnes afin de tenter de stopper la propagation du Coronavirus. Il est possible de sortir de chez soi uniquement pour aller travailler, aller se faire soigner, retirer de l’argent ou faire des courses alimentaires. Toutes les sorties de loisirs sont prohibées. Le gouvernement adopte une batterie de sanctions contre les individus violant la quarantaine.

L’échelle des peines est progressive et dépend de la gravité des comportements.

. Si une personne retire des barrières placées par les forces de l’ordre pour délimiter les périmètres de sécurité, même à titre préventif, il est prévu une amende de 100 à 600 euros.

. La police fera des contrôles d’identité dans les rues, si une personne refuse de s’y soumettre elle sera sanctionnée avec une amende allant de 601 à 30 000 euros.

. Un comportement ou une omission pouvant entraîner un risque ou un préjudice grave pour la santé de la population sera punie d’une amende allant de de 3 001 à 60 000 euros. En cas de récidive l’amende est portée de 60 001 à 600 000 euros.

. Un comportement ou une omission pouvant entraîner un risque ou un préjudice très grave pour la santé de la population sera punie d’une amende allant de de 60 001 à 600 000 euros.

. Pourront être incarcérées avec une peine comprise entre trois mois à un an, les personnes qui résistent ou désobéissent gravement à l’autorité des agents dans l’exercice de leurs fonctions.

La mairie de Barcelone a fermé tous les parcs de la ville, l’accès à la plage est également interdit et la police commence à effectuer des contrôles dans les rues de la capitale catalane.

Suivez la situation du Coronavirus en temps réel  sur Equinox en cliquant ici

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales