Coronavirus: avalanche de chômage partiel en Catalogne

par Nico Salvado
chomage crise coronavirus espagne

Selon l’Organisation mondiale du travail, le coronavirus détruira mondialement 25 millions d’emplois. La crise économique de 2008 avait détruit 22 millions de postes de travail. Les entreprises, pour le moment, ont recours au chômage technique. La Catalogne est lourdement impactée.  

Lors de la première semaine de confinement, l’Espagne a détruit 100.000 emplois par jour. La priorité du gouvernement espagnol réside dans la non-rupture du contrat de travail. Le Premier ministre Pedro Sánchez a assoupli les conditions de mise au chômage technique, pour que tous les salariés puissent percevoir entre 70 et 80 % de leur salaire. Une fois les mesures de confinement et de restrictions passées, les entreprises devraient en principe réincorporer leur salariés. En attendant, une avalanche de chômeurs techniques s’abat sur les agences d’emploi. Sur la seule journée de lundi, 30.781 personnes se sont inscrites sur les listes du chômage technique en Catalogne. 271.432 Catalans et résidents sont actuellement privés d’emplois en raison du coronavirus.

Petits commerces et grandes marques

Lors des premiers jours du confinement, ce sont les restaurants, bars, discothèques et autres lieux de loisirs qui ont mis directement au chômage technique leur personnel. Les grandes marques viennent grossir les rangs. Les compagnies aériennes ont été les premières à alléger leurs flottes. Vueling a mis au chômage technique 3.800 travailleurs pour cas de « force majeure », pour une durée de trois mois. La compagnie aérienne fonctionne actuellement à moins de 25% de ses capacités. Même mesure chez Ryanair, elle a informé par mail ses clients que l’activité normale ne reprendrait pas avant le mois de juin. En Espagne, Decathlon et la FNAC ont mis en place un plan social affectant respectivement 8.886 et 1.627 personnes. Ce matin, Ikea a pris la même mesure: 8000 personnes, soit 83 % des ressources humaines de la marque de meubles sont au chômage sur le territoire espagnol.

Dans le détail, la province de Barcelone est logiquement la plus affectée avec 215.750 chômeurs techniques. La province de Gérone arrive en deuxième place avec 23.919 personnes, la province de Tarragone avec 21.850 travailleurs et enfin Lleida avec 9.913 employés au chômage provisoire.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales