COVID19 – La CCI française de Barcelone tire la sonnette d’alarme

par Aurélie Chamerois

La CCI française de Barcelone publie les résultats d’une enquête interne et réclame au gouvernement espagnol des mesures économiques plus adaptées à la gravité de la situation.

« Les entreprises se plaignent des mesures prises et de la manière dont elles ont été prises » explique Philippe Saman, directeur de la Chambre de Commerce française de Barcelone. Selon une enquêté interne de l’institution, 80% des entreprises réclament un échelonnement des impôts et charges sociales, et nombreuses sont également celles qui demandent le report du paiement des loyers et une annulation des charges pour « autónomos » durant toute la période de confinement.

Mais au-delà des mesures, jugées insuffisantes, ce sont l’improvisation du gouvernement espagnol et la confusion autour des décrets parus qui ont généré le plus de mécontentement. « Nous avons reçu beaucoup de questions notamment lors de la décision, du jour au lendemain, d’arrêter les activités non essentielles en mettant en vacances les employés qui devraient récupérer leurs heures, raconte Philippe Saman, sur beaucoup de mesures, même les experts sont perdus ».

La Chambre de Commerce réclame plus de flexibilité et d’aides de la part du gouvernement espagnol pour que les entreprises puissent tenir jusqu’à la reprise économique, pas attendue avant septembre. Les plus petites entreprises, elles, déplorent également ne pas avoir accès aux crédits promis, les banques privilégiant leurs grands comptes.

« C’est un moment difficile, il y en a eu d’autres, les entreprises s’en sortiront, déclare toutefois le directeur de la CCI à Equinox, et il est évident qu’il faut d’abord régler le problème sanitaire ».

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales