Coronavirus Barcelone: les vendeurs ambulants sans argent ni nourriture

par Leslie Singla
confinement barcelone

En cette période de confinement à Barcelone, des habitants se retrouvent sans revenus comme les vendeurs ambulants. Le collectif se mobilise pour récolter de la nourriture et fabriquer des masques.

Photos: Sindicato Popular De Vendedores Ambulantes de Barcelona

“Beaucoup de mes collègues n’ont même pas d’argent pour se nourrir, c’est une situation très compliquée” raconte Lamine Sarr, porte-parole du Syndicat populaire des vendeurs ambulants. Depuis 2015, la plateforme défend les droits de ceux communément appelés “manteros”. La vente à la sauvette dans les points touristiques de Barcelone, allant des maillots de foot aux lunettes de soleil et sacs à main, leur permet de survivre au quotidien. Mais depuis le confinement, ils se retrouvent sans revenus.

Arrivé à Barcelone en 2006, Lamine Sarr raconte que “c’est un cauchemar, en plus de la persécution dont nous sommes victimes, nous devons affronter ça. Nous n’avons pas droit au chômage ni aux mesures sociales prises par le gouvernement. Nous ne vivons pas la situation comme d’autres Barcelonais, qui peuvent regarder Netflix avec le frigo rempli. C’est difficile pour nous de manger trois fois par jour” ajoute le jeune Sénégalais. Pour soutenir les plus démunis, le syndicat a lancé un appel aux dons sur ses réseaux sociaux. L’argent et la nourriture récoltés ont déjà permis de distribuer des repas à plus de 300 familles en difficulté, dont une grande partie vit dans la zone del Besòs. La coopérative prévoit d’en aider plus de 1000 d’ici les prochaines semaines.

distribution nourriture barcelonInterrogée par Equinox, la mairie ajoute que de son côté “les vendeurs ambulants peuvent faire appel aux services sociaux, qu’ils fassent partie du syndicat ou non”. “Toutes les demandes sont traitées de la même façon” explique Mario Martín du service communication du département des droits sociaux. En ces temps de crise, la municipalité a renforcé tous ses programmes. La distribution de nourriture aux collectifs les plus vulnérables a augmenté de 113%. De son côté, Lamine Sarr confie “nous avons l’expérience des services sociaux, on reste les exclus du système”.

Fabrication de masques

Fin 2017, le Syndicat populaire des vendeurs ambulants a lancé sa propre marque de vêtements. Aujourd’hui, la boutique de la rue d’En Roig dans le Raval stocke les aliments donnés par les Barcelonais. L’atelier est devenu le lieu de fabrication de masques et de blouses pour le personnel soignant. Le 11 avril, 3.151 avaient été distribués dans les hôpitaux de Granollers, Sant Celoni et Sabadell en province de Barcelone.

fabrication masque barcelone“Même si nous sommes persécutés, nous souhaitons tout de même collaborer. Nous avons tous des connaissances, compétences et cultures apprisent dans notre pays d’origine qui peuvent servir dans cette situation. C’est important de rester solidaire, nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice” conclut Lamine Sarr.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales