Confinés en Chine et rapatriés, ces étudiants français maintenant bloqués à Barcelone

par Aurélie Chamerois

Clément Dennieau et Charles Soldet étaient à Shangaï lorsque l’épidémie de Covid19 a débuté. Rapatriés en Europe plus tôt que prévu, ils se sont retrouvés confinés à Barcelone deux semaines après leur arrivée.


Lire aussi Bloqués à Barcelone: ces Erasmus retenus par le virus


C’est dans un spacieux et confortable appartement du quartier de l’Eixample que les deux Français se sont installés avec un troisième étudiant de leur école de commerce, Hadrien Lavernhe. Arrivés à Barcelone début mars, ils avaient rapidement trouvé leur logement puis emménagé quelques jours plus tard. “Mais nous n’avons pas eu le temps de faire installer Internet” explique Clément. L’état d’urgence et le confinement les as surpris comme la plupart des Espagnols. “Nous étions partis de Chine en février pour fuir un peu toutes ces conditions, finalement c’est pire ici, car à Shangai nous pouvions quand même sortir et visiter des endroits” poursuit l’étudiant.

Partis pour un semestre d’études en Chine, les jeunes Français avaient décidé, lors de leur retour prématuré en Europe, d’effectuer leur stage obligatoire à Barcelone. Mais alors que le confinement n’a pas encore de date de fin en Espagne et que la pluie s’abat sans trêve depuis plusieurs jours sur la capitale catalane, l’amertume est palpable.

Des rêves d’été et de plages au soleil

Pas question toutefois pour les trois Français de perdre le moral. “C’est vrai qu’on avait choisi Barcelone pour le soleil, et parce qu’il n’y avait pas de confinement, mais finalement en France ça aurait été pareil, et c’était une bonne opportunité de faire un stage ici” explique Hadrien.

etudiants erasmus barcelone e1587487707470

Les trois étudiants poursuivent leur stage en télétravail

En stage à Barcelone jusqu’à la fin juillet, ils ont déjà annulé un séjour sur la Costa Brava prévu ce mois-ci mais espèrent encore pouvoir profiter de l’ambiance estivale de la Méditerranée et des plages catalanes. “On est réalistes, on ne va sûrement pas connaître la vie nocturne de Barcelone, ni même les restaurants de la veille ville, mais on aimerait juste profiter du soleil et prendre l’air” confie Clément. “Juste sortir, ce serait cool!” renchérit Hadrien.

En Espagne, le confinement décrété mi-mars sera en vigueur au moins jusqu’au 9 mai prochain, tandis que les établissements de loisirs pourraient ne pas rouvrir leurs portes avant juillet ou août.

 


Bonus: l’interview de Clément Dennieau le 7 février dernier à Shanghai (BFM TV)

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales