Dr Ambrosioni : “il est bon de ralentir le déconfinement à Barcelone”

par Rédaction Equinox
dr ambrosini

Juan Ambrosioni est spécialiste des maladies infectieuses. Il est depuis deux mois en première ligne de l’unité Covid-19 à l’Hospital Clinic de Barcelone. Interview. 

Barcelone reste finalement en phase 0 et repousse son déconfinement, est-ce une bonne décision du gouvernement?

C’est une bonne chose. J’ai vu des images inquiétantes des rues de Barcelone où l’on voyait des familles sortir ensemble avec des personnes très proches les unes des autres. On a aussi vu des enfants se toucher entre eux. Alors, bien sûr, je comprends que ce soit difficile de gérer trois enfants en même temps. Mais la bonne question à se poser est : faut-il que je sorte avec mes trois enfants à la fois ? Il y a eu un grand relâchement. Il ne faut pas faire tout ce qui est autorisé mais ce qui est responsable. Alors, il est bon de rester prudent dans le déconfinement et demeurer en phase 0 à Barcelone et à Madrid.  On peut avancer dans le déconfinement quand on constate qu’il n’y a pas de conséquence sur la propagation du virus. Et c’est difficile de prendre des décisions, car il y a une différence de sept jours entre une mesure de déconfinement et sa traduction dans les chiffres de contaminations.

Le déconfinement sera plus lent et plus long qu’annoncé initialement par le gouvernement ?

Je suis surpris que le gouvernement ait annoncé des délais entre les différentes phases. On peut uniquement changer de phase quand on voit qu’il n’y a pas de conséquences sur l’épidémie. Et il est logique de penser que Barcelone et Madrid achèveront leur déconfinement  plus tard que le reste de l’Espagne.

Faut-il plus de masques pour organiser le déconfinement? 

Le masque est utile quand on est à moins de deux mètres d’autres personnes. C’est pour cela qu’il est devenu obligatoire dans les transports en commun, où il peut être compliqué de maintenir cette distance. Même chose dans les supermarchés ou lieux fermés. Dans la rue, si l’on est à plus de deux mètres des passants, il n’y a aucun risque de contaminations et le masque n’a pas d’utilité. Il faut aussi savoir bien l’utiliser, car si on touche son masque et qu’ensuite on se touche le visage, cela peut propager le virus. Le plus important, c’est vraiment de respecter les deux mètres de distanciation sociale.

Quelle est la suite de la crise selon vous ?

A priori, il y a une certaine diminution de la transmission du coronavirus avec la hausse des températures et l’arrivée de l’été. C’est le cas de la grippe et d’autres virus des voix respiratoires. Cependant, nous n’avons pas encore passé une année entière avec le Covid19, donc il faut être très prudent dans ce type de projections. Mais si finalement c’est le cas,  il y a une relation de cause à effet. En été, nous vivons d’avantage à l’air libre ou dans des endroits ventilés. En hiver, nous sommes dans des espaces fermés et le virus circule plus facilement. Donc, si le Covid19 se comporte comme d’autre virus,  il reviendra plus fortement avec le froid.

 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales