[VIDÉO] Manifestation contre les voitures à Barcelone

par Colombe Freynet

Avec le post-confinement, la guerre contre les voitures à Barcelone en centre-ville reprend de plus belle. Hier, malgré l’interdiction de manifester pendant l’état d’urgence, des centaines de personnes ont demandé une ville sans voitures, plus durable et moins polluée.

C’est sous le slogan « Confinons les voitures, récupérons la ville », que 600 manifestants à pied, en vélo ou en rollers, se sont réunis à 20h jeudi soir au croisement de la rue Aragó avec le Passeig de Gràcia, l’un des secteurs les plus passants et pollués de la ville. Objectif: alerter de la nécessité de laisser les voitures au parking pour retrouver une ville plus propre et « sans fumée ».  Impulsée par les associations catalanes de défense de l’environnement comme la Plateforme pour la Qualité de l’air, les habitants réclament des changements pour privilégier des modes de transport plus durables au sortir du confinement. Entre autres, la création de nouvelles voies de bus, d’un «vrai» réseau de pistes cyclables, la coupure de grands axes de circulation le week end ou encore l’abaissement de la vitesse à 30km/h sur les grandes artères de la ville.

Moins de voitures à Barcelone

Des changements qu’ils considèrent comme possibles après les résultats positifs du confinement: « Barcelone a démontré qu’elle pouvait réduire de 50% ses émissions d’azote avec la réduction de la circulation. Maintenant il faut oser pérenniser le modèle sans voiture. Barcelone est en retard et devrait s’inspirer de Copenhague ou Amsterdam qui ont suivi cet élan écologiste depuis déjà des années » confiait à Equinox le porte-parole de l’association Eixample Respira, Guillem Lopez, qui était présent à la manifestation ce jeudi.

Le reste de la Catalogne aussi

Barcelone n’était pas la seule à manifester. En Catalogne, le mouvement #recuperemlaciutat a réuni des centaines d’habitants dans les communes de Lleida, Gérone, Sabadell, Santa Coloma de Gramenet et Sant Cugat. Sur la rue de Balmes à Barcelone, le cortège était animé par une vingtaine de manifestants entourés d’une structure en bambou représentant l’espace occupé par une voiture, comparé à celui occupé par un piéton.

Si le confinement a donné aux habitants l’espoir d’une ville plus respirable, les pro-piétons espèrent des mesures définitives des mairies pour éliminer au maximum les véhicules du centre-ville.

lire aussi : Déconfinement: le projet d’une Barcelone plus verte

 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales