Le Premier ministre français, défenseur de l’identité catalane

par Nico Salvado
premier ministre

Maire de Prades en terres catalanes, le nouveau Premier ministre connait bien les leaders indépendantistes. 

Le nouveau chef du gouvernement français, Jean Castex, parle catalan. C’est le deuxième chef de gouvernement dans l’histoire moderne à maîtriser la langue de Verdaguer après Manuel Valls. Ancien maire de Prades, l’homme est un prudent défenseur du catalanisme. Dans un discours en 2015, Jean Castex va jusqu’à évoquer le concept des « Pays catalans ». C’est-à-dire la zone historique qui réunifie les parties espagnole et française de la Catalogne. Une revendication des secteurs les plus fermes de l’indépendantisme. Reconnaître le département des Pyrénées-Orientale comme la Catalogne Nord est déjà un signal fort dans la politique française marquée par le jacobinisme et l’effacement des cultures locales historiques.

Un Premier ministre neutre dans le conflit indépendantiste.

Jean Castex, 55 ans, est diplômé de l’Ecole Nationale de l’Administration (ENA) et a un temps travaillé à la Cour des Comptes. En avril dernier, il a été chargé par le gouvernement de coordonner le déconfinement. L’homme, né dans le Gers, connait très bien la classe politique catalane indépendantiste. C’est dans sa ville de Prades que chaque année se réunit en université d’été l’intelligentsia souverainiste catalane. Pour le moment, Jean Castex n’a pas pris position pour ou contre l’indépendance de la Catalogne. Ce qui est une première pour un Premier Ministre en France. Nul doute qu’il devra se positionner dans l’avenir et il sera intéressant d’apprécier les nuances de sa réponse.

Le camp indépendantiste devrait cependant rester prudent. Carles Puigdemont et ses amis avaient salué l’arrivée au pouvoir de Manuel Valls en 2015 pensant, à tort, qu’un Catalan à Matignon favoriserait les bonnes relations de la France avec la Generalitat.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales