Tourisme à Barcelone : les Français annulent

par Nico Salvado

Le tourisme à Barcelone va mal. Les Français ont massivement annulé leurs vacances. 

Selon les estimations de l’office du tourisme de Barcelone, la capitale catalane pourrait perdre 85% de sa masse de vacanciers durant cette saison 2020. Malgré le risque de contagion, le port du masque et les différentes mesures restrictives, Barcelone semblait pouvoir compter sur une base de Français bien décidés à venir passer leurs vacances sous le soleil catalan. La possibilité de venir en voiture aidant.

C’est ce que démontrait depuis la fin de la première semaine de juillet le chiffre des réservations et l’aspect des rues de Barcelone. Dans les alentours de la Sagrada Familia et les quartiers de Ciutat Vella on commençait en attendre parler plus français qu’Espagnol. Une lente reprise timide mais qui allait chaque jour en progressant.

L’angoisse de la fermeture de la frontière

Une tendance qui a été coupée nette le week-end dernier, quand le Premier ministre Français Jean Castex a évoqué une possible fermeture de la frontière France Espagne. Une annonce couplée aux nouvelles mesures de restrictions du gouvernement catalan qui a suscité la peur ultime du tourisme français : ne pas pouvoir entrer en Espagne ou s’y retrouver coincé.

L’Espagne s’est voulue rassurante hier : il n’y aura pas de fermeture de la frontière à court terme selon la ministre du tourisme Reyes Maroto. Une annonce optimiste dans le contexte actuel : le président Français Emmanuel Macron réunit son conseil de défense demain vendredi pour étudier des éventuels fermetures ou restrictions aux frontières : avec la Belgique et l’Espagne, deux pays touchés par la pandémie.

Tourisme à Barcelone : les hôtels de Barcelone vides

Les hôtels sont naturellement les premières victimes de cette nouvelle disparition du tourisme français. Seul un établissement hôtelier sur cinq est ouvert à Barcelone. Pour être rentable un hôtel doit remplir 30% de ses chambres, avec la dynamique de juillet les patrons hôteliers rêvaient d’un 40 % qui n’est plus aujourd’hui qu’un mirage. Le secteur estime que la possibilité de la fermeture de la frontière a fait perdre instantanément 10% des réservations en cours. Les hôteliers regardent avec angoisse le chiffre rouge de 15% du taux d’occupation qui signifierait la fermeture de leurs établissements.

Tourisme à BarceloneLes compagnies aériennes ne se portent pas mieux. Selon les derniers chiffres disponibles, en comparaison de 2019, 40 % des avions en Espagne volent. Mais le taux de voyageurs dans le pays a baissé de 80% d’une année sur l’autre.

L’Espagne pourrait perdre jusqu’à 83 milliards d’euros de recette touristique cette année.

 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales