À Barcelone, des Fêtes de Gràcia virtuelles

par Camelia Balistrou
Fiesta Major de Gràcia

Les Fêtes de Gràcia se dérouleront du 15 au 21 août mais, en raison du Covid-19, elles seront entièrement virtuelles. Comment suivre les événements ? 

C’est une grande première à Gràcia. Célébrées depuis 203 ans, ces fêtes de quartier seront entièrement virtuelles cette année. Chaque été au mois d’août, les Barcelonais rivalisent d’imagination pour offrir des installations surprenantes et hautes en couleurs. Du voyage dans le monde de Jules Verne au glamour du Moulin Rouge, touristes et habitants de la ville se réunissent pour se délecter des jolies créations.

Toutefois, en raison de la pandémie de coronavirus, le quartier se retrouve privé d’ornementations spectaculaires et du traditionnel concours. Les rues seront décorées de façon symbolique ont précisé les organisateurs, sans installations au sol. Une application à 360 degrés pour smartphone permettra de les admirer.

Pour suivre l’intégralité de l’événement, rendez-vous sur la chaîne Youtube de la Fondation de la Fête de Gràcia. Elle diffusera toutes les activités culturelles et traditionnelles.

fete graciaUne programmation variée

Au programme, des concerts musicaux en tout genre marqués par la présence des groupes Meritxell Nedderman, Son de Gràcia, Andrea Motis, Flamenco Metropolitan ou encore The Milkers. D’autres événements plus traditionnels seront également à ne pas rater. Par exemple, la sardane, danse catalane, des performances de musique folk, des spectacles de cirque et, pour les enfants, des histoires sur la fête de Gràcia.

Les événements retransmis sur la chaîne Youtube seront disponibles pendant un mois a annoncé Eloi Badia, conseiller municipal du quartier de Gràcia et Carla Carbonell, présidente de la Fondation de la Fête de Gràcia. L’occasion de découvrir le programme original de cette édition, entre reportages et interviews retraçant l’histoire de cette fête emblématique.

Les festivités maintenues après de longs débats

Les Fêtes de Gràcia ont failli ne pas avoir lieu. Eloi Badia explique que les organisateurs hésitaient entre suspendre totalement les festivités, ou imaginer un événement plus petit, pour éviter les concentrations de personnes dans des espaces réduits. Au terme de ces discussions, le choix s’est porté sur un événement entièrement virtuel, pour limiter les risques de contaminations et de propagation du virus.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales