Covid Espagne : une situation “sous contrôle” à Barcelone

par Aurélie Chamerois
coronavirus espagne

Covid Espagne. Après d’inquiétantes augmentations à Lleida et à Barcelone au début de l’été, la situation s’est stabilisée en Catalogne selon les experts médicaux.

“Je ne vois pas de confinement à court terme en Catalogne” assure à Equinox Daniel Lopez Codina, membre du groupe de recherche sur le Covid-19 à l’Université Polytechnique de Catalogne (UPC). Avec une moyenne de 880 nouveaux cas détectés par jour au cours de la dernière semaine, dont environ la moitié seraient asymptomatiques, la Catalogne n’a enregistré que 49 nouvelles hospitalisations, 3 admissions en réanimation et 6 décès durant les 7 derniers jours selon les chiffres du ministère espagnol de la Santé. Le gouvernement catalan, qui comptabilise aussi “les cas suspects”, indique que sont actuellement hospitalisés 731 patients atteints par le virus, dont 131 en réanimation (79 au cours de la dernière semaine). Un peu plus de 70% des hospitalisations catalanes se concentrent à Barcelone

“Les mesures restrictives ont porté leurs fruits” se félicite le chercheur de l’Université Polytechnique Depuis fin juillet, le gouvernement catalan a en effet mis en place une batterie de restrictions pour tenter de freiner la propagation du virus : fermeture des discothèques, réduction des horaires d’ouverture des bars, interdiction de rassemblement à plus de 10 personnes dans la sphère publique ou privée, chasse aux beuveries illégales, distanciation accrue entre les tables de restaurants. Alors qu’il avait dépassé les 2 en juillet, le taux de reproduction du virus (nombre de personnes pouvant être infectées en moyenne par une personne porteuse) se situe actuellement à 0,94 de moyenne sur l’ensemble de la Catalogne, et à 1,04 à Barcelone. On considère que l’épidémie n’augmente pas quand cet indice est inférieur à 1.

Covid Espagne : Barcelone sous surveillance

Malgré de bons résultats, Barcelone et sa banlieue restent sous haute vigilance du gouvernement catalan qui a décidé d’effectuer depuis la semaine dernière des campagnes de dépistage dans les deux quartiers les plus touchés de la capitale catalane : le Raval et Besòs. Les mouvements de population et la densité de la capitale catalane favorisent la circulation du virus, qu’il est donc essentiel de maintenir à un taux de reproduction très bas indiquent les chercheurs.

covid espagneSi la Catalogne a ralenti la propagation du Covid-19 pour l’instant, tous les regards se tournent désormais vers Madrid. Depuis quelques semaines, les contaminations y augmentent à un rythme galopant et déjà le personnel soignant craint la saturation. Les patients atteints du coronavirus occupent actuellement presque 20% des lits d’hôpitaux, plus du double de la moyenne nationale. “Ils devraient déjà prendre des mesures de confinement” estime Daniel Lopez Codina.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales